• FUTURE WORLD

                                                                   réalisé par JAMES FRANCO et BRUCE THIERRY CHUNG                                                                                                  

                  avec : JAMES FRANCO, MILLA JOVOVICH, LUCY LIU, SUKI WATHERHOUSE, METHOD MAN, SNOOP DOGG

                                                                                scénario :  BRUCE THIERRY CHUNG , JAY DAVIS

                                                                                                                   musique : TOYDRUM

                                                                                                                              USA 2018

    l'histoire : un jeune prince et une androide s'aventurent dans un monde violent et ravagé pour tourver la ville de paradise beach haut lieu de la drogue en tout genre afin de trouver le remède qui sauvera la mère du prince ........................

    FUTURE WORLD

    FUTURE WORLD

    une capture de choix pour warlord

    FUTURE WORLD

    attention warlord (JAMES FRANCO) est fou furieux !!!!!

    FUTURE WORLD

    druglord (MILLA JOVOVICH) veut la garde exclusive de ash

    FUTURE WORLD

    la horde sauvage vu par JAMES FRANCO

    FUTURE WORLD

    ash (SUKI WATERHOUSE) la femme du futur ??

    FUTURE WORLD

    JAMES FRANCO en bad guy du pauvre !!!!

    FUTURE WORLD

    la belle SUKI WATERHOUSE bien entourée !!!

    MA CRITIQUE j'aime bien l'ami JAMES FRANCO quand il interprétait harry osborn dans SPIDERMAN ou héroique dans 127 HEURES et rigolard dans CRAZY NIGHT mais dès qu'il réalise on retient son souffle de peur qu'il ne tombe dans le ridicule ...c'est chose faîte avec FUTURE WORLD (titre débile)....l'ami FRANCO n'a rien a envier a tous les tâcherons italiens des années 80 qui pompaient sans vergogne la saga MAD MAX , puisque FUTURE WORLD reprend les thèmes de MAD MAX 2 et du coup tout devient ringards dès les premières minutes....les acteurs sont minables MILLA JOVOVICH en tête mais l'ami FRANCO (toujours lui) n'en n'est pas loin, l'action es molle et convenue on s'en les coups partir une heure avant et pour mettre plus de piquant , l'ami FRANCO nous dégote une androide bien sexy histoire de nous rappeler TERMINATOR 3....les bonnes choses ne sont pas nombreuses, la belle photographie et la plastique superbe de SUKI WATERHOUSE c'est bien peu et pour clore le tout le message final fait tomber définitivement le film dans les tréfonds du Z......SVP l'ami FRANCO arrête la réalisation !!!!!

    A NOTER : S.WATHERHOUSE a fait juste avant un autre film post-apocalyptique THE BAD BATCH..........................pour le moment le film obtient un 0% sur le site ROTTEN TOMATOES.

    MA NOTE : 3,5/10

    FUTURE WORLD

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • SCANNERS

                                                                                               réalisé par DAVID CRONENBERG

    avec : STEPHEN LACK, JENNIFER O'NEIL, PATRICK McGOOHAN, LAWRENCE DANE, MICHAEL IRONSIDE, ROBERT                                                                                                                                   SILVERMAN

                                                                                                     scénario : DAVID CRONENBERG

                                                                                                        musique : HOWARD SHORE

                                                         récompenses : 3 prix dont celui du meilleur film a FANTASPORTO en 1983

                                                                                                                            CANADA 1981

    l'histoire : une société cherche a regrouper les scanners , des médiums aux pouvoirs surnaturels , elle recrute un jeune médium pour détecter tous les scanners...........................................

    SCANNERS

    SCANNERS

    revok en pleine télépathie !!!!

    SCANNERS

    le chef de programme de consec, le Dr ruth (PATRICK McGOOHAN)

    SCANNERS

    darryl revok (MICHAEL IRONSIDE) dans l'ultime combat

    SCANNERS

    cameron vale (STEPHEN LACK) au point limite

    SCANNERS

    nouvelle affiche promotionnelle 

    SCANNERS

    attention ça va exploser !!!!!

    SCANNERS

    kim obrist (JENNIFER O'NEIL) traquée par cameron vale

    SCANNERS

    belle affiche orientale

    SCANNERS

    a la recherche du scanner

    MA CRITIQUE : pour la promotion d'un film les affiches étaient de sérieux atout dans les années 80, pas d'internet , pas de multiples chaînes tv diffusant les bandes annonces , pas (ou très peu MAD MOVIES, L'ECRAN FANSTIQUE) de magazine faisant la promotion de film de genre..........c'est donc sur cette magnifique affiches ou l'on voit MICHAEL IRONSIDE les yeux révulsés et les indications 10 secondes la douleurs commence, 15 secondes vous ne pouvez plus respirer, 20 secondes vous explosez !!!!......de plus son réalisateur etait une valeur montante, DAVID CRONENBERG excelle dans le film organique FRISSONS, RAGE et CHROMOSOME 3 en sont les parfait exemples....SCANNERS sera sont premier film hollywoodien et le succès est au rendez-vous , un film plus accessible au grand public, une mise en scène élaborée , des acteurs mieux choisit et de bons effets spéciaux sont tous les ingrédients qui font de SCANNERS un bon film.....des scènes cultes, comme l'explosion de la tête (qui reste encore surprenant) et en morceau de bravoure le combat final entre les scanners.....un des must de CRONENBERG !!!

    A NOTER : pour le tête qui explose, la vrai tête de l'acteur a été moulé dans du latex, remplies de nourriture pour chien, de restes de repas , du faux sang et du foie de lapins, en tirant par derrière avec du calibre 12 cela donne se résultat........................M.IRONSIDE porte une fausse paire d'yeux quand il entre en transe, paire d'yeux que porta DUSTIN HOFFMAN dans LITTLE BIG MAN (1970)..............................M.IRONSIDE fut payé 5 300 $ canadiens............................le film rapporta plus de 14 millions de $ pour un budget de 2,7 millions, le nombre d'entrées en FRANCE était de 598 339.

    MA NOTE : 7/10

    SCANNERS

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • RETURN TO SLEEPAWAY CAMP

                                                                                                      réalisé par ROBERT HILTZIK

    avec : VINCENT PASTORE, MICHAEL GIBNEY, PAUL DEANGELO, JONATHAN TIERSTEN, ISAAC HAYES, LENNY VENITO

                                                                                                         scénario : ROBERT HILTZIK

                                                                                               musique : RODNEY WITTHENBERG

                                                                                                   effets spéciaux : PETE GERNER

                                                                                                                           USA 2008

    l'histoire : des années après que les meurtres qu'angela a commis , la vie semblait revenir au calme au camp arawak, mais encore une fois les meurtres reprennent ..est-ce un inconnu ou le retour d'angela ??.......................................

    RETURN TO SLEEPAWAY CAMP

     

    RETURN TO SLEEPAWAY CAMP

    attention !!! ça va exploser !!!

    RETURN TO SLEEPAWAY CAMP

    seuls les effets spéciaux sont réussit

    RETURN TO SLEEPAWAY CAMP

    une nouvelle victime

    RETURN TO SLEEPAWAY CAMP

    alan (MICHAEL GIBNEY) le souffre douleur du camp

    RETURN TO SLEEPAWAY CAMP

    pourtant tous les soupçons sont portés sur petey (KATE SIMSES)

    RETURN TO SLEEPAWAY CAMP

    angela le trans de retour (FELISSA ROSE)

    RETURN TO SLEEPAWAY CAMP

    dépecé vivant !!!

    RETURN TO SLEEPAWAY CAMP

    le pauvre ISAAC HAYES gagnant de l'oscar de la meilleure musique pour SHAFT et bad guy dans NEW YORK 1997 , vient finir sa carrière dans cet étron malodorant 

    RETURN TO SLEEPAWAY CAMP

    la cela doit faire mal !!!!!!

    MA CRITIQUE : souvenez-vous en 1983 sort un slasher qui pompe ouvertement la saga VENDREDI 13, un film bien en dessous de la saga horrifique ou jason voorhees trucidait de l'adolescent a tour de bras...seul le twist final ou la tueuse angela est en fait un transexuel , arborant un cri de hyène la couteau de cuisine bien reluisant tenu d'une main ferme et toute quequette dehors, ce final vaudra a SLEEPAWAY CAMP le titre de film culte (pour certains) ....le réalisateur ROBERT HILTZIK est le créateur de cette saga qui comprenait jusqu'en 1992 trois suites...15 ans plus tard il récidive a la réalisation avec ce RETURN TO SLEEPAWAY CAMP ou le tour de force consite seulement a zapper les trois suites et de n'être que le second opus de l'original (j'espère que vous suivez je ne vais pas le répéter)....un gros nanar de plus a a jouter a la liste bien fournie des slasher , une mise en scène qui n'a pas changé depuis les années 80, aucune inventivité, les acteurs sont tous mauvais , seuls quelques make up bien crades viennent sauver le tout d'un désastre complet ....alors angela le retour ou pas ???

    A NOTER : le dernier film d'ISAAC HAYES ........................DERON MILLER (JURASSIC CITY, DAHMER vs GACY) fut considéré pour un rôle.

    MA NOTE : 3/10

    RETURN TO SLEEPAWAY CAMP

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • L'HOMME QUI TUA LIBERTY VALANCE (the man who shot liberty valance)

                                                                                                           réalisé par JOHN FORD

    avec : JOHN WAYNE, JAMES STEWART, VERA MILES, LEE MARVIN, EDMOND O'BRIEN, ANDY DEVINE, LEE VAN CLEEF,                                                                                                                      WOODY STRODE

                                                                     scénario : JAMES WARNER BELLAH et WILLIS GOLDBECK

                                                                                 D'après une histoire de DOROTHY M.JOHNSON

                                                                                                    musique : CYRIL MOCKRIDGE

                       récompenses : 4 prix dont le LAUREL AWARDS de la meilleure performance pour JOHN WAYNE en 1963

                                                                                                                             USA 1962

    l'histoire : un sénateur devenu célèbre pour avoir tué un bandit notoire revient pour l'entèrement d'un vieil ami et raconte la vérité sur son acte.................................................

    L'HOMME QUI TUA LIBERTY VALANCE

    L'HOMME QUI TUA LIBERTY VALANCE

    pompey (WOODY STRODE) est le dernier rempart

    L'HOMME QUI TUA LIBERTY VALANCE

    liberty valance pense être le maitre de la ville

    L'HOMME QUI TUA LIBERTY VALANCE

    la tension monte d'un cran entre valance et doniphon

    L'HOMME QUI TUA LIBERTY VALANCE

    pour alice son coeur se portera sur ransom

    L'HOMME QUI TUA LIBERTY VALANCE

    affiche italienne ou JAMES STEWART est au générique mais oublié sur la photo

    L'HOMME QUI TUA LIBERTY VALANCE

    trois monstres sacrés, JAMES STEWART, JOHN FORD et JOHN WAYNE

    L'HOMME QUI TUA LIBERTY VALANCE

    bel encart US ou l'on retrouve un JOHN WAYNE protecteur

    L'HOMME QUI TUA LIBERTY VALANCE

    tom apprend a ranson stoddard (JAMES STEWART) a se défendre

    L'HOMME QUI TUA LIBERTY VALANCE

    tom doniphon (JOHN WAYNE) attend beaucoup de alice (VERA MILES) 

    L'HOMME QUI TUA LIBERTY VALANCE

    liberty valance (LEE MARVIN) et son homme de main reese (LEE VAN CLEEF)

    MA CRITIQUE : THE MAN WHO SHOT LIBERTY VALANCE c'est un peu la croisée des chemins , un western américain qui est a bout de souffle, un JOHN WAYNE vieillissant mais toujours au top et de l'autre côté un western spaghetti qui pointera le bout de son nez avec POUR UNE POIGNEE DE DOLLARS.....la croisée des chemins aussi car justement le casting bénéficie de la présence certes au second plan de LEE VAN CLEEF l'un des héros de ET POUR QUELQUES DOLLARS DE PLUS et le fabuleux LE BON, LA BRUTE ET LE TRUAND !!!......ce film ce veut aussi comme le testament de JOHN FORD , film plus intimiste et psychologique , deux bons auquel s'oppose le bad guy du film et en fond une rivalité entre les deux bons pour une femme.....ce film ne ma pas émerveillé outre mesure et préférant d'autres oeuvres de FORD c'est avec plus d'attention que j'ai vu le blu ray ..malheureusement catastrophe, des scènes ajoutées ok, mais le doublage est entièrement refait ce qui donne a JOHN WAYNE une voix exécrable qui ma considérablement gâchée la vision du film....restent de fabuleux acteurs, JOHN WAYNE mérite encore une fois un prix, JAMES STEWART est énorme et LEE MARVIN en brute épaisse est l'incarnation du mal.....a voir pour ce fabuleux réalisateur et ses acteurs auquel il fait ajouter VERA MILES !!!

    A NOTER : c'est J.WAYNE qui a suggéré L.MARVIN après l'avoir eu pour partenaire dans LES COMANCHEROS en 1961..............................sur le tournage J.WAYNE souffrait déja d'un cancer du poumon.............................c'est le film préféré de SERGIO LEONE des réalisations de J.FORD.............................dernier film de STUART HOLMES (DOCTEUR JERRY ET MISTER LOVE, BONANZA)..............................c'est ce film qui inspirera plus tard STAR TREK : DEEP SPACE NINE.

    MA NOTE : 7/10

    L'HOMME QUI TUA LIBERTY VALANCE

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • GHOSTLAND (incident a ghost land)

                                                                                                     réalisé par PASCAL LAUGIER 

    avec : CRYSTAL REED, EMILIA JONES, ANASTASIA PHILLIPS, TAYLOR HICKSON, MYLENE FARMER, ROB ARCHER,                                                                                                                         KEVIN POWER

                                                                                                   scénario : PASCAL LAUGIER

                                                         musique : GEORGES BOPUKOFF, ANTHONY D'AMARIO, ED RIG, TODD BRYATON

                                                  récompenses : 3 prix dont celui du GRAND PRIX au FESTIVAL DE GERARDMER en 2018

                                                                                                                CANADA/FRANCE 2018

    l'histoire : suite au décés de sa tante, colleen et ses deux filles héritent d'une maison, mais dès la première nuit des meurtriers pénètrent dans la demeure et colleen doit se battre pour sauver ses filles , un drame qui va traumatiser toute la famille ..............

    GHOSTLAND

    GHOSTLAND

    promise a la mort 

    GHOSTLAND

    la stressante scène des poupées !!!

    GHOSTLAND

    beth et verra tabassées se réfugient dans les bras

    GHOSTLAND

    comprendre les motivations des tueurs 

    GHOSTLAND

    une nouvelle maison qui deviendra vite étrange 

    GHOSTLAND

    beth  et  verra ne pourront pas échapper au tueur monolithique 

    GHOSTLAND

    pauline keller (MYLENE FARMER) va se battre pour sauver ses filles

    GHOSTLAND

    un message qui s'adresse directement a beth adulte (CRYSTAL REED)

    MA CRITIQUE : un nouveau film de genre français et une nouvelle réussite, chez certaines personnes "ces films la" sont comme une allergie qui les grattouille et déteste tous ce qui vient de FRANCE mais besoin de reconnaître que le film d'horreur franchie a la côte partout......une ambiance complètement glauque qui rappelle les film de TOBE HOOPER et ROB ZOMBIE qui perdure jusqu'au final ....des tueurs a l'étrange tenues et complètement barges ....une bonne histoire macabre ou s'ébattent de bons acteurs MYLENE FARMER en est la bonne surprise ....la réussite vient aussi de la réalisation de PASCAL LAUGIER digne des plus grands metteur en scène de films d'horreur, les scènes ou CRYSTAL REED habillée et maquillée en poupée se mélange au milieu de dizaines d'autres poupées en attendant le choix du tueur est stressante a souhait ...une bonne partition musicale ainsi que de bons make up .......du cinéma bien burné !!!!

    A NOTER : TAYLOR HICKSON a eu un grave accident en passant le visage dans une porte vitrée et se blessant profondément  avec 75 points de sutures,elle a attaqué la production en justice...........................le garçon amish au début du film fait référence a HORROR KID (1984).

    MA NOTE : 8/10

    GHOSTLAND

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires