• UNE POIGNEE DE SALOPARD (quel maledetto treno blindato)

                                                                                                             réalisé par ENZO G.CASTELLERI

    avec : BO SVENSON, FRED WILLIAMSON, PETER HOOTEN, MICHAEL PERGOLANI, MICHEL CONSTANTIN, RAIMUND                                                                                                                                                  HAMRSTORF

                                                                                                              scénario : SANDRO CONTINENZA

                                                                                                               musique : FRANSCECO DE MASI

                                                                                                                                          ITALIE 1978

    l'histoire : france 1944, quatre soldats et un lieutenant indisciplinés de l'armée américaine désertent et se retrouvent malgré eux chargés d'une mission périlleuse....................................

    UNE POIGNEE DE SALOPARDS

    UNE POIGNEE DE SALOPARDS

    une poignée de salopards presque invincible

    UNE POIGNEE DE SALOPARDS

    adolf (RAIMUND HARMSTORF) na pas les faveur de tony (PETER HOOTEN)

    UNE POIGNEE DE SALOPARDS

    un film qui offre parfois du grand spectacle

    UNE POIGNEE DE SALOPARDS

    la donzelle teutonne, tout nibards en l'air se veut revancharde 

    UNE POIGNEE DE SALOPARDS

    affiche d'exploitation américaine

    UNE POIGNEE DE SALOPARDS

    nick (MICHAEL PERGOLANI) a plus d'un tour dans son casque !!!

    UNE POIGNEE DE SALOPARDS

    fred canfield (FRED WILLIAMSON) et le lieutenant robert yeager (BO SVENSON) découvre un espion allemand

    UNE POIGNEE DE SALOPARDS

    voici notre bande de salopards au grand complet 

    MA CRITIQUE :  ENZO G.CASTELLARI réalisateur italien de série B n'est pas le tâcheron que certains pourrait laisser entendre, mais un opportuniste , le western spaghetti se porte bien dans les années 60 et il nous sort cinq films dans la plus pure tradition dont le JE VAIS, JE TIRE ET JE REVIENS, fin des années 70 le film de guerre a un second souffle c'est UNE POIGNEE DE SALOPARDS qui voit le jour, CASTELLERI profite du succès de SPIELBERG avec LES DENTS DE LA MER pour en pondre une pâle copie : LA MORT AU LARGE, MAD MAX 2 fait un tabac, CASTELLERI nous envoi en pleine figure LES NOUVEAUX BARBARES ...hé oui l'opportunisme c'est cela.....pour QUEL MALEDETTO TRENO BLINDATO autrement dit UNE POIGNEE DE SALOPARDS il se souvient des douzes du même nom , la aussi le réalisateur italien emprunte beaucoup a l'oeuvre de ROBERT ALDRICH sans pour autant être a son niveau, pourtant la sauce prend, un budget assez confortable , il est vrai que les explosions nous sont resservis trois fois sous d'angles different et la fin sent la maquette mais l'on sent la bonne humeur durant le tournage , BO SVENSON et FRED WILLIAMSON sont tout sourire même dans les moments les plus dramatiques.....la réalisation est typiquement italienne avec ses zoom a en avoir le tournis mais l'ensemble demeure agréable , a des années lumières des DOUZES SALOPARDS et pâlichon devant le quasi remake de TARANTINO : INGLOURIOUS BASTERDS mais ce film d'exploitation reste un bon divertissement.

    A NOTER : en 2009 TARANTINO a acheté les droits de THE INGLORIOUS BASTARDS (une poignée de salopards) pour que son film est le même titre............................FRED WILLIAMSON a fait ses propres cascades.

    MA NOTE : 6,5/10

    UNE POIGNEE DE SALOPARDS

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • QUATRE MOUCHES DE VELOURS GRIS (4 mosche di velluto grigio)

                                                                                                                    réalisé par DARIO ARGENTO

    avec : MICHAEL BRANDON, MIMSY FARMER, BUD SPENCER, JEAN-PIERRE MLARIELLE, FRANCINE RACETTE

                    scénario : DARIO ARGENTO sur une histoire de LUIGI COZZI , MARIO FOGLIETTI et DARIO ARGENTO

                                                                                                              musique : ENNIO MORRICONE 

                                                                                                       effets spéciaux : CARLO RAMBALDI

                                                                                                                                       ITALIE 1971

    l'histoire : le batteur d'un groupe de rock tue accidentellement un inconnu qui le suivait depuis plusieurs jours , pris en photo lors du crime par un mystérieux homme masqué, le musicien va être alors harcelé.......................

    QUATRE MOUCHES DE VELOURS GRIS

    QUATRE MOUCHES DE VELOURS GRIS

    la terreur au fond des yeux de dalia

    QUATRE MOUCHES DE VELOURS GRIS

    une réalisation et des scènes qui rappellerons le futur SUSPIRIA

    QUATRE MOUCHES DE VELOURS GRIS

    roberto a trouvé gianni arrosio (JEAN-PIERRE MARIELLE) un détective atypique

    QUATRE MOUCHES DE VELOURS GRIS

    nina (MIMSY FARMER) essaye de comprendre les tracas de son mari roberto

    QUATRE MOUCHES DE VELOURS GRIS

    roberto (MICHAEL BRANDO) prend du bon temps avec dalia (FRANCINE RACETTE)

    QUATRE MOUCHES DE VELOURS GRIS

    un opéra, théâtre d'un évènement sanglant

    QUATRE MOUCHES DE VELOURS GRIS

    un homme masqué et ganté de cuir blanc va faire chanter roberto avec ses photos du meurtre

    QUATRE MOUCHES DE VELOURS GRIS

    dieudonné (BUD SPENCER) près a aider roberto dans sa requête 

    MA CRITIQUE : dernier de la trilogie animalière ou DARIO ARGENTO  pour ses trois premiers films le nom d'un animal apparaît, L'OISEAU AU PLUMAGE DE CRISTAL, LE CHAT A NEUF QUEUES, 4 MOUCHES DE VELOURS GRIS.............le maitre du giallo n'est plus a la mode depuis plusieurs années et ses dernières prestations sont a laisser aux oubliettes, mais le passé a donné de superbes long métrages et 4 MOSCHE DI VELLUTO GRIGIO fait partie de cela , revu en version blu-ray avec une photographie magnifique, le film a tout de même pris une claque temporelle et quelques situations sont même grotesque (l'homme qui essaye d'escalader le mur pour sauver la bonne), sans être vraiment original, le scénario parvient a captiver et s'appuie sur la croyance de optogramme une croyance du 19 ° siècle ou l'oeil d'un mort conserve sur sa rétine la dernière image enregistrée et probablement celle de son meurtrier...........un excellente réalisation et a défaut d'un premier rôle attractif (MICHAEL BRANDON) c'est du côté des seconds rôles surprises qu'il faut trouver son bonheur avec l'un des meilleures rôles de MIMSY FARMER, mais aussi les bonnes apparitions de JEAN-PIERRE MARIELLE en détective homosexuel et le ventru BUD SPENCER......la partition d'ENNIO est dans le registre classique de MORRICONE, musique très proche du célèbre CHI MAI du PROFESSIONNEL .....un bon film a voir, quand a ARGENTO lui donnera son meilleur dans la prochaine trilogie !!!

    A NOTER : après un désaccord entre ARGENTO et MORRICONE ces deux hommes ne travaillerons plus ensemble jusqu'a 1996.............................TERENCE STAMP, MICHAEL YORK, TOM COURTENAY, JAMES TAYLOR et RINGO STARR furent considérés pour le premier rôle........................le groupe DEEP PURPLE fut pressentis pour la B.O...........................J-P MARIELLE a eu l'idée de rendre son personnage homosexuel..........................les mains du tueur sont celle de LUIGI COZZI réalisateur de STAR CRASH et CONTAMINATION.

    MA NOTE : 7/10

    QUATRE MOUCHES DE VELOURS GRIS

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • LA MOMIE (the mummy)

                                                                                                                    réalisé par ALEX KURTZMAN

    avec : TOM CRUISE, ANNABELLE WALLIS, SOFIA BOUTELLA, JAKE JONHSON, COURTNEY B.VANCE, RUSSELL CROWE

                                                                                  scénario : JON SPAIHTS et CHRISTOPHER McQUARRIE

                                                                                                                         musique : BRIAN TYLER

                                                                                                                                                USA 2017

    l'histoire : bien qu'elle ait été enterrée vivante dans un tombeau au fin fond d'un insondable désert, une princesse de l'ancienne égypte revient a la vie et déverse sur notre monde des siècles de rancoeurs accumulés................................

    LA MOMIE 2017

    LA MOMIE 2017

    la princesse ahmanet ancienne souveraine de l'egypte a vendue son âme au dieu seth

    LA MOMIE 2017

    c'est en plein irak que le trio va découvrir le sarcophage

    LA MOMIE 2017

    nick morton et jenny halsey (ANNABELLE WALLIS) devront faire face a la terrible momie

    LA MOMIE 2017

    la princesse ahmanet/la momie (SOFIA BOUTELLA) dans toute sa splendeur 

    LA MOMIE 2017

    nick morton (TOM CRUISE) pris de terreur

    LA MOMIE 2017

    le personnage de ROBERT LOUIS STEVENSON , docteur jekyll prend la forme  de RUSSELL CROWE

    MA CRITIQUE : la saison du blockbuster est ouverte et c'est THE MUMMY qui est en tête de cortège,  comparer l'oeuvre d'ALEX KURTZMAN a indiana jones  serait blasphématoire, le comparer a LA MOMIE de STEPHEN SOMMERS serait plus approprié .........si LA MOMIE demeure un excellent film distractif avec des effets visuels monstrueux et un TOM CRUISE qui a oublié de vieillir, le connaisseurs ou cinéphile doit être déçu par la spectacle proposé, après la déception ALIEN COVENANT c'est une nouvelle déconvenue qui les attendent ... mais au fait dans quel genre se classe THE MUMMY, film d'aventure ?, d'horreur? fantastique ? on ne saurait vraiment pas répondre .... pas mal réalisé mais son casting laisse a désiré (sauf CRUISE) , THE MUMMY n'est pas le nanar auquel il aurait du prétendre, TOM CRUISE avait eu le sien avec LA GUERRE DES MONDES, mais aujourd'hui ce film se laisse voir comme les sérial d'antan avec beaucoup de moyen, peu d'imagination et bien vite oublié....a voir pour quelques scènes somptueuses (le crash de l'avion) et le bondissant CRUISE a la jeunesse éternelle !!!!

    A NOTER : la scène du crash de l'avion ou T.CRUISE est en gravité a eu 64 prises et deux jours de tournage.........................pour le rôle d'henry jekyll  : JAVIER BARDEM, JOSEPH GORDON-LEVITT, TOM HARDY, EDDIE REDMAYNE furent considérés.........................c'est T.CRUISE qui a demandé la présence d'ANNABELLE WALLIS au casting........................le slogan du film "un nouveau monde de dieux et de monstres" est tiré d'une phrase du film LA FIANCEE DE FRANKENSTEIN en 1935..........................LEN WISEMAN (UNDERWORLD) devait diriger le film.......................le tournage eu lieu en ANGLETERRE, A BORDEAUX et au MAROC.

    MA NOTE : 6/10

    LA MOMIE 2017

    behind the scènes !!!!!

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • MARATHON MAN

                                                                                                              réalisé par JOHN SCHLESINGER

    avec : DUSTIN HOFFMAN, LAURENCE OLIVIER, ROY SCHEIDER, WILLIAM DEVANE, MARTHE KELLER, FRITZ WEAVER,                                                                                                                                           JAQUES MARIN

                                                                                                      scénario : WILLIAM GOODMAN d'après son roman

                                                                                                                                musique : MICHAEL SMALL

                                récompenses : 4 prix dont celui du GOLDEN GLOBES du meilleur acteur pour DUSTIN HOFFMAN en 1977

                                                                                                                                               USA 1976

    l'histoire : babe un étudiant en histoire s'entraîne dans central park pour le marathon de new york, son frère doc membre d"une organisation secrète gouvernementale est assassiné sous ses yeux, on apprend que le docteur szell criminel de guerre nazi, serait venu récupérer un trésor de guerre qu'il avait confié a son frère...............................

    MARATHON MAN

    MARATHON MAN

    elsa (MARTHE KELLER) dans un rôle ambigu au près de "babe"

    MARATHON MAN

    deux frères, les retrouvailles et les ennuis qui vont commencer

    MARATHON MAN

    le moment pénible va débuter pour "babe" (DUSTIN HOFFMAN)

    MARATHON MAN

    "c'est sans danger ?"

    MARATHON MAN

    "janey" (WILLIAM DEVANE) joue-t-il un double jeu ??

    MARATHON MAN

    henry dit le "doc" (ROY SCHEIDER) se méfie de tout le monde

    MARATHON MAN

    pour "babe" le danger peu provenir de partout

    MA CRITIQUE : il y a des réalisateurs qui font l'histoire du cinéma , par quelques films qui vont entrer dans la légendes, JOHN SCHLESINGER a une filmographie qui rend hommage au cinéma, que ce soit avec MACADAM COWBOY, SUNDAY BLOODY SUNDAY, LES ENVOUTES ou bien FENETRE SUR PACIFIQUE.....avec MARATHON MAN c'est sans doute l'un de ses films les plus aboutis ou la scène de la torture dentaire de DUSTIN HOFFMAN en a traumatisé plus d'un, un thriller violent sur fond de nazisme ou l'ensemble des protagonistes portent haut ce film mais si l'on doit retenir un nom c'est celui de LAURENCE OLIVIER , énorme comme a son habitude et comment ce dernier n'a -t-il pas eu l'oscar? le reste du casting est aussi impressionnant le plaisir de voir MARTHE KELLER dans un rôle pas si facile.....une bonne B.O pour l'oeuvre maîtresse de J.SCHLESINGER , a revoir absolument !!!

    A NOTER : atteint d'un cancer, LAURENCE OLIVIER ne devait pas jouer dans ce film a cause des assurances, mais le producteur ROBERT EVANS a fait pression sur la chambre des lords pour assurer le plus grand acteur vivant en GRANDE-BRETAGNE.......................D.HOFFMAN joue un étudiant diplomé mais au moment du film il avait 38 ans.........................AL PACINO fut intéressé par le role de "babe".........................la scène de la torture fut raccourci en voyant le malaise des spectateur durant la projection test.............................deux photos de deux coureurs de légendes, l'éthiopien ABEBE BIKILA et le finlandais PAAVO NURMI............................le personnage de christian szell est basé sur le ss et docteur JOSEPH MENGELE ............................J.SCHLESINGER voulait CHARLOTTE RAMPLING a la place de MARTHE KELLER................................JEAN-PIERRE AUMONT et GEORGE CUKOR furent pressentis pour le role de szell.

    MA NOTE : 9/10

    MARATHON MAN

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • RUNAWAY L'EVADE DU FUTUR (runaway)

                                                                                                               réalisé par MICHAEL CRICHTON

                         avec : TOM SELLECK, CYNTHIA RHODES, GENE SIMONS, KIRSTIE ALLEY, STAN SHAW, G.W BAILEY

                                                                                                                scénario : MICHAEL CRICHTON

                                                                                                                  musique : JERRY GOLDSMITH

                                                                                                                                            USA 1984

    l'histoire : dans un futur proche, toutes les taches domestiques sont accomplies par des robots, lorsque certains d'entres eux tombent en panne , une section spéciale de police est chargé de les neutraliser......................................

    RUNAWAY, L'EVADE DU FUTUR

    RUNAWAY, L'EVADE DU FUTUR

    karen (CYNTHIA RHODES) co-équipière de ransay, veut trouver autre chose en lui

    RUNAWAY, L'EVADE DU FUTUR

    ramsey (TOM SELLECK) en danger

    RUNAWAY, L'EVADE DU FUTUR

    les policiers sont des cibles priviligiés

    RUNAWAY, L'EVADE DU FUTUR

    luther au coeur du trafic des puces électroniques

    RUNAWAY, L'EVADE DU FUTUR

    luther (GENE SIMONS) plus déterminé que jamais

    RUNAWAY, L'EVADE DU FUTUR

    les fameuses araignées mécaniques, armes favorites de luther

    MA CRITIQUE : le cinéma est parfois cruel, TOM SELLECK refuse le role d'indiana jones pour LES AVENTURIERS DE L'ARCHE PERDUE qui profitera a HARRISON FORD qui récoltera tout les lauriers et aura une renommé mondiale, SELLECK lui se contentera d'être un détective privé en chemise hawaienne conduisant une FERRARI la série MAGNUN sera un succès et hormis LES AVENTURIERS DU BOUT DU MONDE pâle ersatz du film de SPIELBERG et le remake de 3 HOMMES ET UN COUFFIN , RUNAWAY s'avère être sont meilleurs films (dans un premier rôle) ....réalisé par l'intéressant MICHAEL CRICHTON mais qui finalement c'est celui le moins réussit et qui aura pris un coup de vieux , le petit budget n'aidant pas vraiment alors que le sujet est intéressant (les dangers liés a la robotique) pas de mauvaise mise en scène mais le film reste de son époque les 80's.....au casting hormis donc SELLECK nous retrouvons CYNTHIA RHODES qui obtient la son premier rôle non dansant, le méchant de service est quand a lui incarné par GENE SIMONS qui cabotine a mort , mais le leader du groupe KISS sera le plus charismatique du film......un spectacle amusant qui ne donne plus les frissons escomptés !!!!

    A NOTER : pendant son procès en 1989, le dictateur NICOLAE CEAUSESCU a déclaré que ce film était son préféré.......................RUNAWAY fut le premier score électronique de JERRY GOLDSMITH................................le film fut tourné a VANCOUVER au CANADA.

    MA NOTE : 6/10

    RUNAWAY, L'EVADE DU FUTUR

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires