• A L'AUBE DU 6ème JOUR (the 6 th day)

    réalisé par ROGER SPOTTISWOODE

    avec : ARNAOD SCHWARZENEGGER, MICHAEL RAPAPORT, TONY GOLDWYN, ROBERT DUVALL, MICHAEL ROOKER, SARAH WYNTER, WENDY CREWSON

    scénario : CORMAC WIBBERLEY, MARIANNE WIBBERLEY

    musique : TREVOR RABIN

    effets spéciaux : ALEC GILLIS, TOM WOODRUFF Jr, JEFF DAWN

    effets visuels : MICHAEL LANTIERI

    USA 2000

    l'histoire : a l'heure ou la génétique fait d'énormes progrès, éradiquent maladies et mettant fin aux famines, adam gibson est perpexle quant a l'évolution du monde. il l'est encore plus lorsqu'il découvre chez lui son clone en train de fêter son anniversaire avec sa famille ......adam doit être éliminé a tout prix avant qu'il ne dévoile la machination ............

    A L'AUBE DU SIXIEME JOUR

    A L'AUBE DU SIXIEME JOUR

    un petit sourire et c'est cloné !!!!

    A L'AUBE DU SIXIEME JOUR

    une bande de clonés dirigé par robert marshall (MICHAEL ROOKER) a la poursuite de gibson

    A L'AUBE DU SIXIEME JOUR

    clonage raté c'est la fessée....clonage foutu pan ! pan ! cucul !

    A L'AUBE DU SIXIEME JOUR

    gibson dans l'antre du "créateur"

    A L'AUBE DU SIXIEME JOUR

    voila a quoi ressemblera un hélicoptère dans le futur 

    A L'AUBE DU SIXIEME JOUR

    adam gibson (ARNOLD SCHWARZENEGGER) rentre tranquillement chez lui avec une surprise pour sa fille : une poupée sim-pal

    A L'AUBE DU SIXIEME JOUR

    deux schwarzy pour le prix d'un .... que demande le peuple !!

    MA CRITIQUE : qui n'a pas rêvé d'avoir un frigo qui parle, de cloner votre animal de compagnie mort, d'avoir une voiture qui vous conduit ou vous voulez sans jamais toucher le volant, d'avoir une bombe sexuelle en hologramme qui assouvira tous vos désirs et caprices.....vous trouverez tous cela dans THE 6 th DAY , après L'EFFACEUR, la carrière d'ARNOLD SCHWARZENEGGER a sérieusement déclinée , des ennuis de santés venues, des films moins inspirés, toujours est-il que notre TERMINATOR était l'ombre de lui-même !!!!......THE 6 th DAY redore un peu son blason et ceux sur un sujet sérieux : le clonage. un film qui tiens la route , nous retrouvons enfin un schwarzy en pleine forme proche de TOTAL RECALL ou les bons effets spéciaux et visuels rendent ce film des plus attractif....réalisé par un ROGER SPOTTISWOODE touche a tout (le slasher LE MONSTRE DU TRAIN, le drame UNDER FIRE, le thriller RANDONNÉE POUR UN TUEUR, et la grosse comédie bien lourdingue ARRETE OU MA MERE VA TIRER....une bonne réalisation ou il mélange tout les genres , l'humour et les clins d'oeil seront importants dans ce film......pas de gros succès escomptés , avec un budget 82 millions de $, la production ne réussit qu'a travers le monde a prendre 96 millions...le défection du public vient des mauvais films de schwarzy , mais vu cette semaine A L'AUBE DU SIXIEME JOUR se bonifie avec le temps !!!!

    A NOTER : le titre de SIXIEME JOURS fut changé en 6th DAY pour éviter la confusion avec SIXIEME SENS...........................le tire fait référence a la bible du fait qu'ADAM a été créé le sixième jours de la création............................KEVIN COSTNER a refusé le rôle principal...........................R.SPOTTISWOODE a refusé de faire un JAMES BOND : LE MONDE NE SUFFIT PAS pour faire ce film..........................JOE DANTE était prévu comme réalisateur...........................JACK NICHOLSON fut prévu pour le rôle de michael drucker mais jugé trop cher pour la production.............................l'action se déroule en 2015...........................A.SCHWARZENEGGER fut nommé trois fois au RAZZIE AWARDS comme le pire acteur, pire second rôle pour son clone, et pire couple pour les scènes avec son clone !!!

    MA NOTE : 7/10

    A L'AUBE DU SIXIEME JOUR

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • LOOKING GLASS ou THE WATCHER

                                                                                                       réalisé par TIM HUNTER

                                    avec : NICOLAS CAGE, ROBIN TUNNEY, MARC BLUCAS, ERNIE LIVELY, KASSIA CONWAY

                                                                           scénario : JERRY RAPP, MATTHEW WILDER

                                                                           musique : MARK ALDER, KRISTIN GUNDRED

                                                                                                               USA/CANADA 2018

    l'histoire : après le décès tragique de leur petite fille, un couple en deuil, ray et maggie achète un motel isolé dans le désert pour démarrer une nouvelle vie , fraîchement installé, ray découvre un miroir caché qui lui permet d'épier les occupant de la chambre 10 sans être remarqué, il prend gout au voyeurisme jusqu'au jour ou une cliente est assassinée.......................

    LOOKING GLASS

    LOOKING GLASS

    le danger vient de l'intérieur !!!

    LOOKING GLASS

    un couple a l'entente parfaite, maggie (ROBIN TUNNEY) et ray heureux propriétaire d'un motel

    LOOKING GLASS

    une blonde mystérieuse tour a tour lesbienne et dominatrice 

    LOOKING GLASS

    derrière un miroir sans tain, ray (NICOLAS CAGE) découvre un univers étrange

    MA CRITIQUE : ce film va me donner l'occasion de faire l'autopsie de la carrière de NICOLAS CAGE, dieu si j'aime cet acteur mais le neveu de FRANCIS FORD COPPOLA après avoir fait ses premières armes avec son oncle justement (RUSTY JAMES, COTTON CLUB), il enchaîne sur de bons films (SAILOR ET LULA, RED ROCK WEST, KISS OF DEATH) oscarisé dans le superbe LEAVING LAS VEGAS et roi du blockbuster avec : ROCK, LES AILES DE L'ENFER, VOLTE-FACE) mais tout a une fin et (sans jeux de mots) cela se gatte avec BENJAMIN GATES, l'INDIANA JONES du pauvre !!! mais ce n'est pas finit L'APPRENTI SORCIER, LE DERNIER DES TEMPLIERS et GHOST RIDER 2 le traînerons dans les bas-fonds de la série B jusqu'a ce nauséeux LOOKING GLASS nommé aussi THE WATCHER...parlons en de ce navet intégral réalisé par un certains TIM HUNTER connus dans la série TV FALCON CREST, BEVERLY HILLS ou encore LES EXPERTS A MANHATTAN.....hé oui il n'a pas perdu la main car son film est conçu comme un épisode de série TV .......pas grand chose a retenir, sinon qu'avec un peu plus d'audace et un côté plus sulfureux cela aurait pu donner une série B efficace mais d'un ennui total, un nouveau long métrage qui met fin a l'espérence de revoir un jour N.CAGE dans un grand film !!!!

    A NOTER : l'intérieur du motel filmé dans l'ancien hangar d'avion international E'ola a ST GEORGE dans l'UTAH

    MA NOTE : 3/10

    LOOKING GLASS

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • LES GRANDS ESPACES (the big country)

                                                                                                   réalisé par WILLIAM WYLER

    avec : GREGORY PECK, CHARLTON HESTON, JEAN SIMMONS, CARROLL BAKER, CHARLES BICKFORD, BURL IVES,                                                                                             CHUCK CONNORS, ALFONSO BEDOYA

                                                                                                          scénario : JAMES R.WEBB

                                                                   D'après le roman THE BIG COUNTRY de DONALD HAMILTON

                                                                                                  musique : JEROME MOROSS

                                     récompenses : 3 prix dont celui de l'OSCAR du meilleur second rôles pour BURL IVES en 1959

                                                                                                                           USA 1958

    l'histoire : dans l'ouest américain, deux familles de riches propriétaires se disputent le seul point d'eau de la région........

    LES GRANDS ESPACES

    LES GRANDS ESPACES

    buck un obstacle de taille 

    LES GRANDS ESPACES

    Mckay a trouvé sa personne de confiance 

    LES GRANDS ESPACES

    un amour artificiel 

    LES GRANDS ESPACES

    rufus hannassey (BURL IVES) abitre un duel entre son fils buck et Mckay

    LES GRANDS ESPACES

    pacifiste....james Mckay n'hésite pas a employer les grands moyens

    LES GRANDS ESPACES

    james Mc kay pas indifférent a julie

    LES GRANDS ESPACES

    le major terrill veut la main mise sur tout se qui bouge 

    LES GRANDS ESPACES

    affiche espagnole

    LES GRANDS ESPACES

    belle photo de promo 

    LES GRANDS ESPACES

    buck veut la belle julie maragon (JEAN SIMMONS)

    LES GRANDS ESPACES

    steve leech (CHARLTON HESTON) toujours fidèle au major terrill (CHARLES BICKFORD)

    LES GRANDS ESPACES

    un couple pas ordinaire !!!

    LES GRANDS ESPACES

    james Mckay (GREGORY PECK) en compagnie de sa fiancée patricia terrill (CARROLL BAKER) stoppé par l'arrogant buck hannassey (CHUCK CONNORS)

    MA CRITIQUE : ici attention grand classique du western ou GREGORY PECK, CHARLTON HESTON, JEAN SIMMONS et CAROL BAKER se livrent bataille.....réalisé par un des grands artisans du cinéma mondial, WILLIAM WYLER (VACANCES ROMAINES, LA LOI DU SEIGNEUR, BEN-HUR) c'est tout d'abord par ses cadrages magnifiques, sa photographie splendide ainsi que des interprètes hors-pairs que le film vaut le détour....l'histoire est ici plutot basique , une rivière unique source d'eau est l'enjeu des familles terrill et hannassey.....des personnages au différentes facettes épaulés par de second rôles savoureux : BURL IVES, CHUCK CONNORS, CHARLES BICKFORDS.....165 minutes ou WYLER prend le temps de poser ses personnages et le titre annonce dès lors la couleur ....des espaces a pertes de vues pour une mise en scène au cordeau !!!....la musique fera le reste .....un western incontournable !!!

    A NOTER : ce fut le film préféré du président EISENHOWER.........................dernier film pour ALFONSO BEDOYA qui est mort suite a l'abus d'alcool ............................B.IVES 48 ans avait que 12 ans d'écart avec CHUCK CONNORS qui incarne son fils.........................G.PECK portait des talons pour être plus grand que HESTON et CONNORS.

    MA NOTE : 8/10

    LES GRANDS ESPACES

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • VERONICA 

                                                                                                        réalisé par PACO PLAZA

                  avec : SANDRA ESCACENA, BRUNA GONZALEZ, CLAUDIA PLACER, IVAN CHAVERO, CONSUELO TRUJILLO

                                                                                    scénario : FERNANDO NAVARRO et PACO PLAZA

                                                                                                     musique : CHUCKY NAMANERA

    récompenses : 3 prix dont celui meilleure révélation féminine pour SANDRA ESCACENA au CINEMA WRITERS CIRCLE                                                                                                              AWARDS en ESPAGNE en 2018

                                                                                                                        ESPAGNE 2018

    l'histoire : a madrid après avoir participé a une scéance de spiritisme avec ses amis, une jeune fille est assaillie par des créatures surnaturelles qui menacent de s'en prendre a sa famille . le seul cas d'activité paranormale reconnu par la police locale............................

    VERONICA

    VERONICA

    les années passent.....les gestes ne changent pas !!!!!

    VERONICA

    "la soeur morte" CONSUELO TRUJILLO donne conseil a veronica

    VERONICA

    a gauche la vraie victime, ESTEFANIA GUTIERREZ LAZARO décédé a 18 ans après avoir utilisé le ouija, a droite l'actrice 

    VERONICA

    veronica (SANDRA ESCACENA) en pleine possession !!!

    VERONICA

    attention jeux dangereux !!!!

    MA CRITIQUE : quel regard neuf apporte VERONICA ? ....aucun, le OUIJA LES ORIGINES avait tout dit et c'est sur le même moule que tente le réalisateur ibérique PACO PLAZA de s'écarter de la saga REC....ici pas de surprise , c'est encore a partir du jeu le OUIJA que tout démarre, les gimmick itinérants a se genre de film prennent place et c'est parti pour un tour, certaines pistes (comme le père incestueux) ne sont pas exploité et c'est donc dans une histoire qui peu paraître crédible avec son interprétation et sa mise en scène mais convenue avant même d'avoir vu quelques minutes.....un film qui aurait connu un bon succès 20 ans plus tôt mais qui est complètement dépassé aujourd'hui !!!

    A NOTER : le film que regarde véronica avec ses soeurs et son frère est LES RÉVOLTÉS DE L'AN 2000 (1976) de NARCISO IBANEZ SERRADOR...........................basé sur des faits réels qui sera le seul reconnu par la police espagnole.

    MA NOTE : 5,5/10

    VERONICA

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • LE ROCK DU BAGNE (jailhouse rock)

                                                                                                  réalisé par RICHARD THORPE

                      avec : ELVIS PRESLEY, JUDY TYLER, MICKEY SHAUGHNESSY, VAUGHN TAYLOR, JENNIFER HOLDEN

                                                                                                          scénario : GUY TROSPER

                                                                                         D'après une histoire de NEDRICK YOUNG

                                                                                                    musique : JEFF ALEXANDER

    récompenses : 2 prix dont celui de la meilleure chanson "jailhouse rock" de JERRY LEIBER et MIKE STOLLER a l'ASCAP en                                                                                                                               1991

                                                                                                                            USA 1957

    l'histoire : condamné au bagne pour homicide involontaire, vince everett se lie en prison avec hank houghton un ancien chanteur de country déchu, aui lui enseigne la guitare. sorti de prison il est remarqué par peggy qui décide d'en faire une vedette............................

    LE ROCK DU BAGNE

    LE ROCK DU BAGNE

    la scène culte ou le king interprète la chanson JAILHOUSE ROCK

    LE ROCK DU BAGNE

    la jolie peggy van alden (JUDY TYLER) en pince pour le bad guy

    LE ROCK DU BAGNE

    photo de promotion entre ELVIS PRESLEY et JUDY TYLER

    LE ROCK DU BAGNE

    vince passé a tabac !!!

    LE ROCK DU BAGNE

    une des nombreuses affiche du film

    LE ROCK DU BAGNE

    huck houghton (MICKEY SHAUGHNESSY) n'aime pas que l'on touche a sa guitare

    LE ROCK DU BAGNE

    pour homicide involontaire, vince everett (ELVIS PRESLEY) est condamné au bagne 

    MA CRITIQUE : c'est sur un scénario des plus basiques que nous voyons évoluer le grand ELVIS PRESLEY....les chansons et les acteurs sont le grand plus du film de RICHARD THORPE , troisième film pour le king qui se veut un peu plus violent que ses autres prestations car il joue un "bad guy" et le dragueur invétéré pour qui l'argent est le bonheur total...bonne prestation d'ensemble mais c'est surtout la chorégraphie sur la chanson titre JAIHOUSE ROCK que ce portera toute l'attention...un acteur est née, un drame ce déroule 3 jours après la fin du tournage, il n'en faut pas plus pour considérer JAILHOUSE ROCK comme un film a part , surtout pour les fans du king !!!

    A NOTER : E.PRESLEY a refusé de voir ce film a cause du décès accidentel de JUDY LIGHT dans un accident de voiture, 3 jours après le tournage.......................deux des musiciens de son groupe son dans le film, SCOTTY MOORE a la guitare et BILL BLACK a la basse............................l'appartement chic d'E.PRESLEY fut utilisé par LAUREN BACALL pour LA FEMME MODELE en 1957

    MA NOTE : 6/10

    LE ROCK DU BAGNE

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique