• MUSE (musa)

                                                                                             réalisé par JAUME BALAGUERO

         avec : ELLIOT COWAN, FRANKA POTENTE, ANA ULARU, MANUELA VELLES, LEONOR VATLING, CHRISTOPHER LLOYD

                                                                           scénario : JAUME BALAGUERO et FERNANDO NAVARRO

                                                                                                         musique : STEPHEN RENNICKS

                                                                                                                           ESPAGNE 2017

    l'histoire : depuis un an, samuel professeur de littérature ancienne fait chaque nuit le même cauchemar traumatisant ou une femme est assassinée lors d'un rituel macabre en apprenant dans la presse locale qu'un meurtre identique a eu lieu il comprend que son rêve était prémonitoire et se lance dans une recherches pour trouver des réponses qui vont le terrifier ............

    MUSE

    MUSE

    samuel et susan (FRANKA POTENTE) victime des mêmes cauchemars !!!

    MUSE

    samuel (ELLIOT COWAN) ne pourra rien contre le mal de rachel (ANA ULARU)

    MUSE

    rauschen (CHRISTOPHER LLYOD) a son tour torturé par une des muses

    MUSE

    un monde controlés par des créatures terrifiantes ....les muses !!!

    MUSE

                                                      le générique de toute beauté laissé présager une oeuvre atypique 

    MA CRITIQUE : JAUME BALAGUERO alterne le bon (FRAGILE, REC) et le moins bons (REC 2 et 4)....après un prologue pénible et cruel, un générique de toute beauté, le film retombe d'un cran et devient plus proche de LA SECTE SANS NOM que du gore façon REC...un thriller surnaturel en définitive, une photographie assez sombre pour une ambiance presque gothique, un certain retour aux sources qui me séduit particulièrement mais il faut avouer que l'écriture ne sera pas le point fort de MUSE...avec un peu plus de moyen et des effets spéciaux plus efficaces cela aurait pu le faire ....reste un film correct avec une interprétation solide mais une histoire ou l'intérêt retombe au fil des minutes !!!!

                                                        A NOTER : le film fut tourné en BELGIQUE, IRLANDE et en ESPAGNE

                                                                                                                  MA NOTE : 5/10

     

    MUSE

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • LES FEUX DE L'ÉTÉ (the long hot summer)

                                                                                                          réalisé par MARTIN RITT

    avec : PAUL NEWMAN, ORSON WELLES, JOANNE WOODWARD, LEE REMICK, ANTHONY FRANCIOSA, RICHARD                                                                                                              ANDERSON, ANGELA LANSBURY

                                                                                 scénario : IRVING RAVETCH, HARRIET FRANK Jr

                                                                            D'après le roman LE HAMEAU de WILLIAM FAULKER

                                                                                                           musique : ALEX NORTH

                    récompenses : 2 prix dont celui du meilleur acteur pour PAUL NEWMAN au FESTIVAL DE CANNES en 1958

                                                                                                                                 USA 1958

    l'histoire : ben quick fuit la mauvaise réputation dont il fait l'objet a cause d'un père pyromane, il échoue au sein de la famille varner pour qui il commence a travailler comme métayer ...........................

    LES FEUX DE L'ÉTÉ

    LES FEUX DE L'ÉTÉ

    un duel a distance entre will varner (ORSON WELLES) et ben quick

    LES FEUX DE L'ÉTÉ

    ben quick en invité surprise 

    LES FEUX DE L'ÉTÉ

    jody varner (ANTHONY FRANCIOSA) fou de jalousie pour eula

    LES FEUX DE L'ÉTÉ

    une des affiches US

    LES FEUX DE L'ÉTÉ

    clara au petit soin de alan stewart (RICHARD ANDERSON) l'un de ses prétendant 

    LES FEUX DE L'ÉTÉ

    ben quick (PAUL NEWMAN) dans une arrivée très remarquée 

    LES FEUX DE L'ÉTÉ

    la pétillante eula sera la convoitise de beaucoup d'hommes

    LES FEUX DE L'ÉTÉ

    ha quelles sont jolies les femmes des années 50, clara varner (JOANNE WOODWARD) en compagnie de sa belle- soeur, eula varner (LEE REMICK)

    LES FEUX DE L'ÉTÉ

    PAUL NEWMAN et JOANNE WOODWARD un couple dans le film qui deviendra mythique dans le vie

    MA CRITIQUE : coup de rétro en arrière avec THE LONG HOT SUMMER et une question ...est-ce que ce film a toujours autant d'attrait en 2018 ? est-ce que la jeunesse actuelle serait attentive a un film considéré qui fut honoré au FESTIVAL DE CANNES....pas si sur, car moi-même je n'y ai trouvé que l'ennui d'un film très lent, ou l'action est absente, le suspens aux oubliettes et la tension jamais existante, alors que vaut le coup d'oeil dans ce film....les acteurs, si le scénario est convenu et le couple de fin est prévisible au bout de cinq minutes, c'est avec plaisir de la gente féminine de voir PAUL NEWMAN en trois tenue différentes : en marcel, torse nu et short et chemise manche retroussée, le beau gosse va fricoter avec la blonde agressive qu'est JOANNE WOODWARD une idylle qui se prolongera dans la vraie vie pour ne plus se séparer !!!.....LEE REMICK trop tot disparue et au top de sa beauté , ANTHONY FRANCIOSA connu du grand public avec la série TV MATT HELM dans un rôle assez nerveux, il en fait parfois des tonnes ...le tout chapeauté par le grand ORSON WELLES qui est en fait la véritable star du film !!!.....satyre au vitriol de cette famille que sont les varner, un film qui annonce d'autres collaboration entre MARTIN RITT et PAUL NEWMAN qui se veut bien meilleure pour moi !!

    A NOTER : moins d'un mois avant la première mondiale,J.WOODWARD compagne de P.NEWMAN et enceinte a fait une fausse couche..............................pendant qu'il travaillait O.WELLES a toujours porté un faux-nez............................il a fallu cinq jours pour filmer la scène de la grange..........................le tournage eu lieu a BATON ROUGE en LOUISIANE pour un budget de 1,5 millions de $...........................la chanson du titre THE LONG HOT SUMMER fut un hit pour JIMMIE RODGERS.....................un remake fut réalisé pour la TV en 1985 avec JASON ROBARDS, DON JOHNSON, AVA GARDNER et CYBILL SHEPHERD.

    MA NOTE : 6/10

    LES FEUX DE L'ÉTÉ

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • THE VOID

                                                                          réalisé par JEREMY GILLEPSIE et STEVEN KOSTANSKI

                                                                           scénario : JEREMY GILLEPSIE et STEVEN KOSTANSKI

    avec : ELLEN WONG, KATHLEEN MUNROE, KENNETH WELSH, AARON POOLE, ART HINDLE, STEPHANIE BELDING

                                                                                                     musique : JOSPEH MURRAY

                                                                                          effets spéciaux : STEFANO BENINATI

                               récompenses : 3 prix dont celui des meilleurs effets spéciaux au FRIGHT METER AWARDS en 2017

                                                                                                                      CANADA 2016

    l'histoire : alors qu'il effectue une patrouille de routine l'officier carter découvre un homme blessé au bord de la route le visage en sang, il le conduit a l'hopital le plus proche , mais découvre que le personnel et le patient se transforment peu a peu en créatures monstrueuses ............................

    THE VOID

    THE VOID

    des êtres mystérieux a l'origine de tous les maux 

    THE VOID

    de l'auto mutilation incompréhensible

    THE VOID

    enfin des effets spéciaux bien réjouissants 

    THE VOID

    nouvelle affiche qui prône le film de monstre

    THE VOID

    daniel carter (AARON POOLE) dans de sale drap

    THE VOID

    H.P.LOVECRAFT n'est pas loin

    THE VOID

    beaucoup de différentes affiches pour ce film

    THE VOID

    des meurtres inexpliqués .....jusqu'a une explication bien fumeuse

    MA CRITIQUE : ha que cela sent bon le latex (les effets spéciaux pas les préservatifs) , lées années 80 font un comeback sous la forme de THE VOID, film canadien qui s'inspire ouvertement des oeuvres de JOHN CARPENTER, ont peu trouver pèle-mêle THE THING, ASSAULT mais aussi ALIEN et l'univers de BRIAN YUZNA et STUART GORDON.....que du beaux monde me direz-vous mais il ne faut pas confondre hommage et inspiration a catalogue et c'est ce qui dérange dans ce film ...après une bonne première partie, tout se gâte dans cette deuxième moitié de film ou malgré les bons effets spéciaux a l'ancienne, les scénaristes ratent complètement un fin que l'on attendait comme un feu d'artifice.....peu d'explication sur la secte ? ou un univers parallèle a la PHANTASM.....ce long métrage ce regarde tout de même avec un certains plaisir pour les effets spéciaux mais sans crainte pour les protagonistes du film !!

    A NOTER : le slogan du film "c'est pire que l'enfer" provient du court métrage du réalisateur STEVEN KOSTANSKI..........................l'hopital utilisé dans le film est une ancienne école secondaire.........................au début un patient regarde NIGHT OF THE LIVING DEAD de GEORGE ROMERO.

    MA NOTE : 6/10

    THE VOID

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • MAGNUM FORCE

                                                                                                              réalisé par TED POST

    avec : CLINT EASTWOOD, HAL HOLBROOK, MITCH RYAN, DAVID SOUL, TIM MATHESON, ROBERT URICH, FELTON                                                                                                                                 PERRY

                                                                                        scénario : JOHN MILIUS et MICHAEL CIMINO

                                                                                                        musique : LALO SCHIFRIN

                                                                                                                           USA 1973

    l'histoire : de nombreux assassinats sont commis a LOS ANGELES, les victimes: des proxénètes, des trafiquants de drogues ou des criminels , l'inspecteur harry est chargé de l'affaire , son supérieur briggs le déteste , harry va bientôt découvrir pourquoi ..............................

    MAGNUM FORCE

    MAGNUM FORCE

    "l'homme sage est celui qui connait ses limites"

    MAGNUM FORCE

    nouvelle affiche asiatique 

    MAGNUM FORCE

    john davis (DAVID SOUL) semble être le chef de file des flics tueurs 

    MAGNUM FORCE

    exotique affiche du film

    MAGNUM FORCE

    un trio de flics ou la vigilante prime

    MAGNUM FORCE

    superbe encart

    MAGNUM FORCE

    dur ! dur ! d'être le second de l'inspecteur harry pour l'inspecteur early smith (FELTON PERRY)

    MAGNUM FORCE

    belle affiche asiatique

    MAGNUM FORCE

    affiches espagnoles 

    MAGNUM FORCE

    comme d'habitude, CLINT EASTWOOD a effectué ses cascades lui-même

    MAGNUM FORCE

    sidney (ALBERT POPWELL) une des victimes des flics tueurs 

    MAGNUM FORCE

    CLINT EASTWOOD avec le réalisateur TED POST

    MAGNUM FORCE

    un rôle ambigu pour le lieutenant briggs (HAL HOLBROOK)

    MAGNUM FORCE

    harry callahan (CLINT EASTWOOD) satisfait des nouvelles recrues

    MA CRITIQUE : 2 ème opus de cette excellente saga qu'est L'INSPECTEUR HARRY, ce MAGNUM FORCE est l'un de mes préférés au milieu de film énorme tous les uns après les autres...un HARRY CALLAHAN tout aussi véhément mais moins extrémiste qu'auparavant, ici il dénonce l'auto-justice et les dysfonctionnement de la police ....une histoire excellente confectionné par un duo de choc JOHN MILIUS et MICHAEL CIMINO.....réalisé cette fois-ci par un TED POST grand artisans de série TV, GUNSMOKE, PERRY MASON, BARETTA, COLOMBO mais aussi de bon film comme PENDEZ-LES HAUT ET COURT, LE SECRET DE LA PLANETE DES SINGES, NIGHTKILL, une bonne mise en scène avec d'assez beaux plans surtout lors des meurtres commis....a l'interprétation , bien sur CLINT EASTWOOD élégant comme jamais, HAL HOLBROOK en lieutenant de police, et DAVID SOUL (STARKY & HUTCH) , TIM MATHESON (SUR LA PISTE DES CHEYENNES ) font partis des flics tueurs....la soundtrack est de nouvelles fois assurée par LALO SCHIFRIN .....la saga continue dans une voie exceptionnelle , un chef d'oeuvre a voir et a revoir !!!

    A NOTER : le film inclus la scène de sexe entre la femme asiatique "sunny", car C.EASTWOOD reçu beaucoup de lettre de femmes asiatiques avec propositions sexuelles.............................C.EASTWOOD a refusé de réaliser le film ............................SUZANNE SOMMERS (BULLIT) fait une apparition non crédité, elle est une des victimes de la piscine..........................une scène ou harry succombe au charme de carol (la femme de charlie Mc coy) a était filmé mais supprimées car cela aurait altéré la relation amicale entre harry et charlie.............................CARL WEATHERS (ROCKY) apparait en manifestant.............................c'est le film le plus long de la saga avec 124 minutes..............................les pistolets utilisés par les motards sont des COLTS PYTHONS 357.............................c'est le sixième film le plus rentable de 1973.

    MA NOTE : 10/10

     MAGNUM FORCE

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • THE PASSENGER ou THE COMMUTER

                                                                                                 réalisé par JAUME COLLET-SERRA

    avec : LIAM NEESON, VERA FARMIGA, PATRICK WILSON, JONATHAN BANKS, ANDY NYMAN, ELIZABETH McGOVERN,                                                                                                                      SAM NEIL

                                                                                 scénario : BYRON WILLINGER et PHILIP DE BLASI

                                                                                                       musique : ROQUE BANOS

                                                                                                                     USA/GB 2018

    l'histoire : comme tous les jours après son travail, Mccauley prend le train de banlieue qui le ramène chez lui , mais son trajet quotidien va prendre une autre tournure , après avoir reçu l'appel d'un inconnu , il est forcé d'identifier un passager caché dans le train avant le dernier arrêt........................

    THE PASSENGER

    THE PASSENGER

    se méfier de tout le monde ???

    THE PASSENGER

    a quel jeu joue alex murphy (PATRICK WILSON)

    THE PASSENGER

    tout commence par une simple discussion entre joanna (VERA FARMIGA) et Mccauley (LIAM NEESON)

    THE PASSENGER

    plus de temps a perdre pour michael Mc cauley

    THE PASSENGER

    VERA FARMIGA avec son réalisateur JAUME COLLET-SERRA

    MA CRITIQUE : JAUME COLLET-SERRA retrouve son acteur fétiche, LIAM NEESON pour la quatrième fois, entre temps il réalise son "film de requin" plutot bien chiadé INSTINCT DE SURVIE.......avec THE PASSENGER ou THE COMMUTER, il reconsidère un peu son film de 2014, NON-STOP mais ici l'action ne se passe plus en avion mais un train.... tension palpable, interrogation sur le suspect et final spectaculaire, ce film est un bon divertissement mais cette impression de déja vu gache son ensemble....LIAM NEESON a 65 ans arrive encore a sauté de wagon en wagon, plutot alerte le gaillard, sa composition est très proche de ses derniers films...autre acteur, le couple de THE CONJURING est de nouveau réunis, la belle VERA FARMIGA et le bon PATRICK WILSON, dans une courte apparition nous retrouvons SAM NEIL bien trop rare....un bon divertissement malgré le manque d'originalité !!!

    A NOTER : le tournage eu lieu aux studios PINEWOOD en ANGLETERRE et a SACRAMENTO et a NEW YORK .

    MA NOTE : 6/10

    THE PASSENGER

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique