• OLDBOY réalisé par SPIKE LEE

    avec : JOSH BROLIN, SHARLTO COOPLEY, ELIZABETH OLSEN, SAMUEL L.JACKSON, MICHAEL  IMPERIOLI, LANCE                                                                                                                                                          REDDICK

                                                                                                               scénario : MARK PROTOSEVICH

                                                                                                                     musique : ROQUE BARIOS

                                                                                                                                            USA 2013

    l'histoire :  le 89 octobre 1993, joe  doucett  père d'une fille de trois ans  est enlevé et séquestré sans raison, depuis sa cellule il découvre  a la télévision d'avoir tué sa femme .....20 ans plus tard joe est libéré  puis de nouveau contacté par son ravisseur ......

    OLDBOY

    OLDBOY

    nourri de vengeance, celle de joe va être d'une violence rare

    OLDBOY

    peu a peu joe remonte la piste de ses ravisseurs

    OLDBOY

    les années passent......les évènements importants aussi...........joe dans l'isolement total !!!

    OLDBOY

    joe (JOSH BROLIN) dans un combat rondement  mené 

    OLDBOY

    chaney (SAMUEL L.JACKSON) dans de sale drap

    OLDBOY

    un amour passion mais prémédité !!!

    OLDBOY

    adrian (SHARLTO  COOPLEY ) ravisseur de joe  cache de lourd secret

    OLDBOY

    marie (ELIZABETH OLSEN) va croiser le chemin de joe mais est-ce un pur hasard ?

     

    MA CRITIQUE : formidable film a suspens , SPIKE LEE a commis pour certains le sacrilège de faire un remake du film coréen de  PARK CHANG-WOOK, mais cette adaptation vaut le détour et si l'on fait abstraction de l'oeuvre originale c'est un formidable film que SPIKE LEE nous invite a voir............si le début peu paraître déconcertant, tout s'enchaîne a un rythme  effréné, les scènes d'action sont formidablement mises en image, mais il faudra retenir la formidable prestation de JOSH BROLIN acteur toujours impeccable, il est accompagné par le méchant de service SHARLTO COOPLEY vu dans ELYSIUM et MALEFIQUE, la vedette féminine ELIZABETH OLSENcomplète ce tableau.........un film qui tient en haleine de bout en bout  et pour ce qui n'aurait pas vu l'original est un must dans le genre revenge movie......a découvrir !!!

    A NOTER : ELIZABETH OLSEN  ne connaissait pas la fin du film jusqu'a la première dans la ville de NEW YORK................le film original devait avoir une durée de 145 minutes contre les 105 projetées..................la scène de combat dans le couloir fut faite en une seule prise..................CHRISTIAN BALE, COLIN FIRTH  et CLIVE OWEN ont refusés le role principal...............ainsi que WILL SMITH et DANIEL CRAIG.................STEVEN SPIELBERG devait diriger le film avec WILL SMITH dans le premier role.................ROONEY MARA et MIA WASIKOVSKA furent considérées  pour le role féminin...............le tournage eu lieu a LA NOUVELLE-ORLEANS.

    MA NOTE : 9/10

    OLDBOY

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • PARENTS réalisé par BOB BALABAN

    avec : RANDY QUAID, MARY BETH HURT, BRYAN MADORSKY, SANDY DENNIS, JUNO MILLS-COCKELL, KATHRYN GRODY

                                                                                          scénario : CHRISTOPHER HAWTHRONE

                                                                                                       musique : JONATHAN ELIAS

                                   récompenses : meilleur acteur RANDY QUAID et BRYAN MADORSKY au FANTAFESTIVAL en 1989

                                                                                                                        CANADA/USA 1989

    l'histoire : Michael Laemle est un garçon menant une vie typique d'enfant des années 1950 dans un pavillon de banlieue américaine, si ce ne sont des cauchemars bizarres qui viennent souvent le hanter, ainsi qu'un vague sentiment de malaise qu'il ressent vis-à-vis de ses parents, et particulièrement de son père, Nick. Michael en vient même à suspecter ses parents de ne pas faire uniquement de la viande classique sur le barbecue du jardin. Mais il ne sait pas trop comment en parler, que ce soit à sa nouvelle copine Sheila ou à la conseillère d'éducation de son école…

    PARENTS

    nick (RANDY QUAID) et lily (MARY BETH HURT) au barbecue humain !!!!!

    PARENTS

    le jeune michael (BRYAN MADORSKY) observe le manège de ses parents 

    PARENTS

    il est temps de cuisiner !!!!

    PARENTS

     MA CRITIQUE : incompréhensiblement soutenu par la critique professionnelle PARENTS s'avère pour ma part une grosse déception, un scénario d'une simplicité extraordinaire ou il faut quasiment les trois quarts du film pour comprendre le comportement bizarre ses parents.....aucun message a l'horizon, ni morale mais le simple fait de raconter une histoire qui aurait pu virer au court-métrage......le réalisateur PAUL BALABAN plus a son aise en tant qu'acteur (JAKOB LE MENTEUR, MONUMENTS MEN'S) n'aura pas souvent les honneurs du grand écran car la plupart seront des TV films, c'est donc son "chef d'oeuvre" et unique qu'il met en scène de façon plutot correcte.....le casting comprend RANDY QUAID bon acteur mais sans plus, il est accompagné de MARY BETH HURT vu dans DARYL et L'EXORCISME D'EMILY ROSE......la satisfaction vient de la B.O sublime aux accents des 50'S.......un film qui n'est pas a la hauteur de sa renommé !!!

                                                    A NOTER : le titre allemand dévoile un peu le sujet avec PAPA EST UN CANNIBALE .

                                                                                                                        MA NOTE : 4/10

    PARENTS

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • LE FILS DE KONG (son of kong) réalisé par ERNEST SCHOEDSACK

                  avec : ROBERT AMSTRONG, HELEN MACK, FRANCK REICHER, JOHN MARSTON, VICTOR WOMG, ED BRADY, 

                                                                                                           scénario : RUTH ROSE

                                                                                                         musique : MAX STEINER

                                                                                                effets spéciaux : WILLIS O'BRIEN

                                                                                                                         USA 1933

    l'histoire : Encore traumatisé par la mort de Kong, Carl Denham décide de quitter définitivement New York. Il s'embarque pour une nouvelle expédition vers l'île de Kong, afin de terminer le travail qu'il n'avait pu achever lors de son précédent voyage. Une mutinerie éclate bientôt à bord du navire....

    LE FILS DE KING KONG

    le couple va faire copain copain avec le rejetton de king kong !!!!

    LE FILS DE KING KONG

    denham nostalgique devant l'affiche de king kong !!!!

    LE FILS DE KING KONG

    un autre combat mais moins palpitant que celui de son père !!!!

    LE FILS DE KING KONG

    carl denham (ROBERT AMSTRONG) a une nouvelle égérie hilda peterson (HELEN MACK)

    LE FILS DE KING KONG

    les méchants finissent dévorés !!!!

    LE FILS DE KING KONG

    l'armature du serpent de mer et son utilisation !!!!

    LE FILS DE KING KONG

    le gentil kong contre l'ours des cavernes !!!!

    LE FILS DE KING KONG

    MA CRITIQUE : c'est avec impatience que j'attendais de découvrir la suite du chef d'oeuvre de MERIAN C.COOPER et ERNEST B. SCHOEDSACK  : KING KONG mais la déception fut gigantesque tout comme le gorille roi !!! d'une durée courte de 60 minutes, c'est au bout de 40 minutes que le film démarre enfin entre temps nous pouvons prendre l'apéro bien tranquillou, lorsque carl denham et son équipe débarque sur l'île de kong (sans doute skull island) mais la aussi la déception se fait sentir en découvrant un petit gorille tout de blanc velu au faciès cartoonesque, quelques combats se déroule donc un contre un ours des cavernes géant mais rien de mémorable mis a part un triceraptos assez bien fait le magicien des effets spéciaux WILLIS O'BRIEN a perdu de sa superbe, les pygmés sont réduit a une poignée tandis que l'île n'est jamais exploré et c'est le même plan qui est remis a chaque fois .......mauvais, jamais interressant, ce SON OF KONG désert plus le grand KING KONG qu'autre chose 

    A NOTER : le visage du petit kong est celui de king kong lors du combat avec le t-rex....................le nom du gorille est en fait kiko mais il ne fut jamais utilisé malgré la promotion de la R.K.O....................les enregistrements des cris de FAY WRAY du KING KONG furent utilisés dans le film....................SON OF KONG avait un budget de 290 000 $ tandis que KING KONG dépassé les 600 000 $.................il n'y a qu'une victime dans le film, le méchant dévoré par le serpent de mer géant.

    MA NOTE : 4/10

    LE FILS DE KING KONG

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • THE STATION ou BLOOD GLACIER (blutgletscher) réalisé par MARVIN KREN

                 avec : GERHARD LIEBMANN, EDITA MALOVCIC, BRIGITTE KREN, SANTOS, HILLE BESELER, PETER KNAACK

                                                                                             scénario : BENJAMIN HESSLER

                                                                               musique : STEFAN WILL, MARCO DECKKOTTER

                                                                                               effets spéciaux : KARLO BARBER

         récompenses : 4 prix dont celui du meilleur acteur pour GERHARD LIEBMANN a l'AUSTRIAN FILM AWARD en 2014

                                                                                                                AUTRICHE 2013

    l'histoire : Janek est technicien dans une station climatique perchée dans les Alpes. Solitaire, ses relations compliquées avec les scientifiques de la station - dont il tolère tout au plus la présence - deviennent d’autant plus exacerbées qu’approche la visite officielle du ministre de l’Environnement. Mais leur routine quotidienne est brusquement chamboulée par la découverte du « sang » d’un glacier avoisinant : un liquide rougeâtre qui, en coulant à la fonte des glaces, semble provoquer d’étonnants changements sur les animaux, les transformant en de monstrueuses créatures...

    THE STATION

    des effets spéciaux pas au top mais efficaces !!!!

    THE STATION

    première découverte ce scarabé geant 

    THE STATION

    certaines personnes sont vite contaminées 

    THE STATION

    une neige de sang qui va intriguer nos chercheurs 

    THE STATION

    janek (GERHARD LIEBMANN) et tanja (EDITA MALOVCIC) deux ex-amant au milieu de la tourmente

    THE STATION

    de simple insecte peuvent devenir mortel

    THE STATION

    le dénouement est sanglant et proche 

    THE STATION

    MA CRITIQUE : également connu sous le titre de BLOOD GLACIER, THE STATION est un film autrichien qui pille sans vergogne THE THING de JOHN CARPENTER, ici l'élément n'est pas d'origine extra-terrestre mais de créatures hybrides génétiques, le budget n'est pas lourd mais c'est proprement filmé et les effets spéciaux sobres reste efficaces, ne parlons pas du casting que des inconnus a noter simplement une des actrices qui incarne une ministre (BRIGITTE KREN) qui est le clone d'ANGELA MERKEL c'est pour vous dire.........malgré donc un scénario des plus convenu  et quelques approximations (une jeune femme sortant de nulle part en plein milieu du film est sauvagement attaquée) , la tension reste palpable mais la fin est raté.......on n'attendait pas grand chose de ce film sinon quelques débordement gore mais que néni !!!

    MA NOTE : 5,5/10

    THE STATION

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • DOCTEUR JERRY ET MISTER LOVE (the nutty professor) réalisé par JERRY LEWIS

               avec : JERRY LEWIS, STELLA STEVENS, DEL MOORE, KATHLEEN FREEMAN, HOWARD MORRIS, ELVIA ALLMAN

                                                                              scénario : JERRY LEWIS et BILL RICHMOND

                                                                                              musique : WALTER SCHARF

                                                                                                                     USA 1963

    l'histoire : Julius Kelp est un timide professeur de chimie, au physique peu avantageux mais aux brillantes capacités intellectuelles. À la suite d'une dispute avec l'un de ses élèves, il se retrouve coincé sur une étagère dans le placard de sa classe. Secouru par Stella, une étudiante dont il est secrètement amoureux, il va tenter d'acquérir un physique plus avantageux en suivant des cours de musculation.

    Hélas, le succès n'est pas au rendez-vous. Aussi décide-t-il de faire appel à ses connaissances en chimie pour inventer un élixir qui le transformera en homme séduisant. Il réussit au-delà de toute espérance et se métamorphose en Mister Love, un playboy séducteur mais égocentrique, cynique et macho. Vers la fin du film, il découvrira que Stella le préfère sous l'apparence de Julius et il se repentira. Stella n'oubliera pas, cependant, son irrésistible attrait pour le séduisant Mr.Love.

    DOCTEUR JERRY ET MISTER LOVE

    buddy love en véritable crooner 

    DOCTEUR JERRY ET MISTER LOVE

    beau !!! le couple idéal que dénonce JERRY LEWIS !!!

    DOCTEUR JERRY ET MISTER LOVE

    julius kelp va progressivement se transformer !!!

    DOCTEUR JERRY ET MISTER LOVE

    gag cartoonesque pour notre plus grand plaisir !!!

    DOCTEUR JERRY ET MISTER LOVE

    affiche asiatique !!!

    DOCTEUR JERRY ET MISTER LOVE

    une transformation en buddy love qui ne passe pas inaperçu !!!!

    DOCTEUR JERRY ET MISTER LOVE

    la risée des cours !!!

    DOCTEUR JERRY ET MISTER LOVE

    malgré leur difference, stella (STELLA STEVENS) ce sent proche du professeur julius kelp (JERRY LEWIS)

    DOCTEUR JERRY ET MISTER LOVE

    MA CRITIQUE : le duo DEAN MARTIN/JERRY LEWIS s'épuisa au point que ce dernier décida de voler de ses propres aîles, après quelques apparitions en solo, il passe a la réalisation et THE NUTTY PROFESSOR devient l'un de ses films les plus célèbres......JERRY LEWIS s'est approprié le roman de ROBERT LOUIS STEVENSON  : L'ETRANGE CAS DU DOCTEUR JEKYLL ET Mr HYDE pour en faire un règlement de compte avec la société américaine qui met sur un piedestal la beauté humaine, beaucoup de gaga parsème ce film, les meilleurs sont dans la première partie mais J.LEWIS donne la mesure de tout son talent qu'il soit dramatique ou comique, la blonde STELLA STEVENS (UN NOMME CABLE HOGUE, LE FAISEUR D'EPOUVANTE) sorte de clone de MARYLIN MONROE donne bien le change a LEWIS ....quelques scènes jazzy, un classique de la comédie qui reste incontournable !!!

    A NOTER : certains bruit on couru comme quoi buddy love était la représentation satirique de DEAN MARTIN..................début d'HENRY GIBSON (BLUES BROTHERS)......................apparition de CLIFF ROBERTSON qui allume une cigarette non crédité...................le tournage eu lieu a l'UNIVERSITE D'ETAT DE L'ARIZONA a TEMPE....................un remake du film LE PROFESSEUR FOLDINGUE est sorti en 1996.

    MA NOTE : 8/10

    DOCTEUR JERRY ET MISTER LOVE

    behind the scènes !!!

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique