• LOVING réalisé par JEFF NICHOLS

               avec : JOEL EDGERTON, RUTH NEGGA, MICHAEL SHANNON, NICK KROLL, MARTON CSOKAS, BILL CAMP

                                                                                                 scénario : JEFF NICHOLS

                                                                                                   musique : DAVID WINGO

    récompenses : 19 prix dont la meilleure actrice pour RUTH NEGGA a ALLIANCE OF WOMEN FILM JOURNALISTS en 2017

                                                                                                                     USA/GB 2016

    l'histoire : Mildred et Richard Loving s'aiment et décident de se marier. Rien de plus naturel – sauf qu'il est blanc et qu'elle est noire dans l'Amérique ségrégationniste de 1958. L'État de Virginie où les Loving ont décidé de s'installer les poursuit en justice : le couple est condamné à une peine de prison, avec suspension de la sentence à condition qu'il quitte l'État. Considérant qu'il s'agit d'une violation de leurs droits civiques, Richard et Mildred portent leur affaire devant les tribunaux. Ils iront jusqu'à la Cour Suprême qui, en 1967, casse la décision de la Virginie. Désormais, l'arrêt "Loving v. Virginia" symbolise le droit de s'aimer pour tous, sans aucune distinction d'origine.

    LOVING

    les loving doivent pliér bagages 

    LOVING

    les vrais LOVING !!!!

    LOVING

    pour un mariage autorisé a WASINGTHON mais illégal dans leur état la VIRGINIE !!!

    LOVING

    mildred loving (RUTH NEGGA) et richard loving (JOEL EDGERTON) amoureux et fier de l'être

    LOVING

    la naissance de leur premier enfant qui va faire empirer leur position

    LOVING

    MA CRITIQUE : au fil des années l'industrie cinématographique américaine nous dévoile la face cachée des ETATS-UNIS pays de liberté mais aussi raciste et haineuse, le film du jeune réalisateur JEFF NICHOLS traite l'histoire d'un couple mixte qui de procés en procés fera annuler toute loi apportant des restrictions au droit du mariage en se fondant sur la couleur de la peau des époux......sujet épineux donc et traité maintes fois mais toujours bon d'avoir une piqure de rappel, la réalisation est bien quelconquetout comme l'interprétation on peu retenir celle de RUTH NEGGA au-dessus du lot pour un film désespérent lent et long......acclamé, récompensé mais ne soyons pas dupe, MISSISSIPPI BURNING était plus efficace !!!!

    A NOTER : Mr AND Mrs LOVING fut un tv film en 1996 avec TIMOTHY HUTTON et LELA ROCHON....................par coincidence RUTH NEGGA est l'enfant d'un mariage mixte.....................JEFF NICHOLS s'est inspiré du documentaire THE LOVING STORY (2001) de NANCY BUIRSKI.

    MA NOTE : 6,5/10

    LOVING

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • LES AVENTURES DE TOM POUCE (tom thumb) réalisé par GEORGE PAL

    avec : RUSS TAMBLYN, ALAN YOUNG, JUNE THORBURN, TERRY-THOMAS, PETER SELLERS, BERNARD MILES, JESSIE                                                                                                                               MATTHEWS

                                                                                                       scénario : LADISLAS FODOR 

                                                                                               D'après l'oeuvre des frères GRIMM

                                                                                       musique : KEN JONES, DOUGLAS GAMLEY

                                                    récompenses : OSCAR des meilleurs effets spéciaux pour TOM HOWARD en 1959

                                                                                                                       USA/GB 1958

    l'histoire : Il était une fois et autrefois, un bûcheron surnommé « l’intègre » qui donnait les premiers coups de hache à un magnifique chêne de la forêt lorsque la reine de celle-ci lui apparut afin qu’il épargne son arbre. En échange, elle exaucera trois vœux du bûcheron et de sa femme. Mais le couple dépense bêtement ses trois souhaits à cause d’un plat de choux et de saucisse. Leur rêve de toujours est d’avoir un enfant « même aussi petit qu’un pouce » qui profiterait de cette chambre garnie de jouets qu’ils ont aménagée en espérant en vain. La reine de la forêt, pas avare, leur réserve une surprise. Au petit matin, un minuscule garçon frappe à leur porte : c’est leur fils adoptif, tom pouce ......

    LES AVENTURES DE TOM POUCE

    a l'image de PINOCCHIO, TOM POUCE se fait avoir par de faux amis

    LES AVENTURES DE TOM POUCE

    se mouvoir dans un monde de géant devient pitoresque pour tom pouce

    LES AVENTURES DE TOM POUCE

    un père très en colère contre un  fils vadrouille

    LES AVENTURES DE TOM POUCE

    les futurs parents de tom pouce gachent leur voeux inutilement

    LES AVENTURES DE TOM POUCE

    la gentille reîne de la forêt  (JUNE THORBURN)

    LES AVENTURES DE TOM POUCE

    les méchants qui ne roulent que pour l'argent, anthony (PETER SELLERS) et ivan (TERRY THOMAS)

    LES AVENTURES DE TOM POUCE

    c'est au pied de ce chêne qu'il devait abattre que l'intêgre bucheron (BERNARD MILES) fit la rencontre déterminante de la reine de la forêt

    LES AVENTURES DE TOM POUCE

    tom pouce (RUSS TAMBLYN) parade avec les jouets animés!!

    LES AVENTURES DE TOM POUCE

    MA CRITIQUE : conte des frères GRIMM mis en scène par le magicien du cinéma GEORGE PAL ne pouvait que donner un film inoubliable, film original ou l'imaginaire n'a pas de limite sans atteindre le niveau de LA MACHINE A EXPLORER LE TEMPS, la magie intervint dans la manière de filmer mais aussi les décors qui sentent le carton pâte a 100 km mais le rêve opère toujours , les interprètes sont conçernés par le projet et certains cabotinent pour notre plus grand bonheur, nous retrouvons dans le role titre le bondissant RUSS TAMBLYN parfait dans ce film et les deux "vilains" PETER SELLERS pas encore une grande vedette en 1958 mais 5 ans plus tard avec le role de l'inspecteur clouseau dans LA PANTHERE ROSE, autre figure du cinéma bien connu, le moustachu de LA GRANDE VADROUILLE, TERRY THOMAS et ALAN YOUNG habitué aux productions G.PAL il sera le seul ami de george l'inventeur de la machine a explorer le temps dans justement TIME MACHINE, JUNE THORBURN assure la touche féminine indispensenble en reine de la forêt.....magnifique !, jovial, enchanteur, autant de superlatif qui cole a cette production !

    A NOTER : RUSS TAMBLYN n'est jamais doublé dans les cascades................premier long métrage de GEORGE PAL...................c'est la chanteuse de jazz PEGGY LEE qui a composé et écrit les chansons du film.

    MA NOTE : 8/10

    LES AVENTURES DE TOM POUCE

    chanson du film "this is my song"

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • RADIN ! réalisé par FRED CAVAYE

    avec : DANY BOON, LAURENCE ARNE, NOEMI SCHMIDT, PATRICK RIDREMONT, KARINA MARIMON, ANNE-SOPHIE GIRARD

                                                                                                   scénario : NICOLAS CUCHE 

                                                                                                   musique : KLAUS BADELT

                                                                                                                FRANCE 2016

    l'histoire : Incroyablement radin, François Gautier règle sa vie de façon à ne rien dépenser. Si l'économie le rend fou de joie, le paiement en revanche le contrarie. Mais un jour, tout bascule lorsqu'il rencontre une femme dont il tombe amoureux mais aussi une fille dont il ignorait jusque là l'existence. Voulant cacher son grand défaut, François se met à mentir à tout cet entourage mais ses mensonges finiront... par lui coûter cher !

    RADIN

    au restaurant ....faux pas gacher !!

    RADIN

    françois se découvre père de laura (NOEMIE SCHMIDT)

    RADIN

    pour économiser quelques centimes, aux caisses c'est le conflit !!!

    RADIN

    triste repas d'un radin !!

    RADIN

    françois repeind ses chaussures pour ne pas en acheter d'autres

    RADIN

    valerie (LAURENCE ARNE ) et françois gautier (DANY BOON) ont peut être trouvés l'amour 

    RADIN

    MA CRITIQUE : FRED CAVAYE après trois longs métrages plutot bons, il change carrement de braqué pour la comédie ou le chti's DANY BOON excelle dans le registre déja employé dans LA MAISON DU BONHEUR, mais ce RADIN la est a moitié raté, quelques gags font encore de l'effet mais son personnage devient vite détestable et son émotion de la fin ne prend pas seule LAURENCE ARNE tire son épingle du jeu, un film vraiment vite vu et oublié mais qui a fait recette une fois de plus !!!!

    A NOTER : le tournage s'est déroulé a PARIS et dans le desert du TABERNAS en ANDALOUSIE..................DANY BOON a du apprendre a jouer du violon pour le role..................quasiment 3 millions d'entrées en FRANCE.

    MA NOTE : 5/10

    RADIN

    making of avec LAURENCE ARNE

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • DRACULA 2001 (dracula 2000) réalisé par PATRICK LUSSIER

    avec : GERAD BUTLER, CHRISTOPHER PLUMMER, JOHNNY LEE MILLER, JUSTINE WADELL, COLLEEN FITZPATRICK, SEAN                                                                                                              PATRICK THOMAS

                                                                                                   scénario : JOEL SOISSON

                                                                                               musique : MARCO BELTRAMI

                                                                                                                        USA 2000

    l'histoire : Au XIXème siècle, à Londres, après des années de poursuite, Abraham Van Helsing parvient enfin à capturer le comte Dracula. Il s'empresse d'enfermer le corps maudit dans les soubassements de l'abbaye de Carfax. Celui-ci y reposera durant plus d'un siècle.

    En l'an 2000, l'abbaye de Carfax a laissé place à un important immeuble à bureaux, propriété de Matthew Van Helsing, l'un des descendants d'Abraham. En dépit d'une mystérieuse maladie, il veille à la protection du précieux bien qui sommeille sous les fondations.
    Il est secondé par Simon Sheppard, collectionneur d'armes antiques et spécialiste dans la chasse aux vampires. Les problèmes surviennent lorsqu'un groupe de voleurs experts en haute technologie parvient à s'introduire dans la chambre forte et tente d'ouvrir une crypte extrêmement bien protégée, celle de Dracula. Ces derniers manquent leur coup et le redoutable comte saisit l'occasion pour s'évader.
    Pendant ce temps, quelque part à la Nouvelle-Orléans, Mary Van Helsing mène une vie paisible de commerçante avec sa meilleure amie Lucy, préférant ne pas se mêler des affaires de son père. L'arrivée de Simon dans sa boutique vient mettre un terme à cette tranquille existence.
    Dracula rôderait dans les parages, et Simon se doit de le tuer avant que Marcus et son gang de cambrioleurs ne mettent la main dessus. Pour ce faire, il a besoin de l'aide de Mary.

    DRACULA 2001

    dracula ressucité !!!!

    DRACULA 2001

    mary (JUSTINE WADELL) sous l'emprise de dracula

    DRACULA 2001

    le vampire n'est seulement sensible qu'aux balles d'argents

    DRACULA 2001

    simon sheppard (JOHNNY LEE MILLER) armé pour dracula et ses sbires

    DRACULA 2001

    les trois jolies goules de dracula

    DRACULA 2001

    van hesling (CHRISTOPHER PLUMMER) toujours a la poursuite de dracula

    DRACULA 2001

    canines dehors, DRACULA (GERAD BUTLER) dans ses oeuvres

    DRACULA 2001

    MA CRITIQUE : un DRACULA entre les mains de la société DIMENSION FILMS, WES CRAVEN comme l'un des producteurs et surtout le réalisateur PATRICK LUSSIER  a la filmographie bien médiocre (THE PROPHECY 3, LA VOIX DES MORTS, MEUTRES A LA ST VALENTIN 3D) a vrai dire le film est conçu comme un produit MTV ou tous les protagonistes sont plutot beaux, deballent des aneries a la tonne et surtout des effets visuels ou le morphing est usé juqu'a la corde, reste l'interprétation du role titre qui est échu a GERARD BUTLER pas encore star et a l'interprétation mitigé, peut être le plus beau (physiquement ) des DRACULA mais le charisme est au abonné absent, CHRISTOPHER PLUMMER ce montre plutot digne en van hesling , mais ce qui est le plus honyeux (encore que il faut dissequer de nombreux films) c'est la pub durant 90 minutes faites a la société VIRGIN ....musique assourdissantes qui ne colle jamais au film, un ratage !!!

    A NOTER : un masque géant réplique de BELA LUGOSI dans le DRACULA de 1931 peut être vu dans le défilé de mardis gras.................dans le cimetière mary fait une pause sur un tombe ou est marqué SPENCE HEPBURN...................le tournage s'est déroulé a TORONTO au CANADA et a la NOUVELLE-ORLEANS aux ETATS-UNIS..................au court du film, DRACULA est présenté comme étant le forme ressucitée de JUDAS ISCARIOTE donnant une explication a son aversion pour tout symbole chrétien.

    MA NOTE : 4/10

    DRACULA 2001

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • TU NE TUERAS POINT (hacksaw ridge) réalisé par MEL GIBSON

    avec : ANDREW GARFIELD, VINCE VAUGHN, SAM WORTHINGTON, TERESA PALMER, HUGO WEAVING, LUKE BRACEY,                                                                                                                        RACHEL GRIFFITHS

                                                       scénario : ANDREW KNIGHT, ROBERT SCHENKKAN, RANDALL WALLACE

                                                                                        musique : RUPERT GREGSON-WILLIAMS

    récompenses : 35 prix pour l'instant dont celui du meilleur réalisateur a MEL GIBSON au AACTA INTERNATIONAL AWARDS en                                                                                                                                         2017

                                                                                                                   AUSTRALIE/USA 2016

    l'histoire : Quand la Seconde Guerre mondiale a éclaté, Desmond, un jeune américain, s’est retrouvé confronté à un dilemme : comme n’importe lequel de ses compatriotes, il voulait servir son pays, mais la violence était incompatible avec ses croyances et ses principes moraux. Il s’opposait ne serait-ce qu’à tenir une arme et refusait d’autant plus de tuer.


    Il s’engagea tout de même dans l’infanterie comme médecin. Son refus d’infléchir ses convictions lui valut d’être rudement mené par ses camarades et sa hiérarchie, mais c’est armé de sa seule foi qu’il est entré dans l’enfer de la guerre pour en devenir l’un des plus grands héros. Lors de la bataille d’Okinawa sur l’imprenable falaise de Maeda, il a réussi à sauver des dizaines de vies seul sous le feu de l’ennemi, ramenant en sureté, du champ de bataille, un à un les soldats blessés.

    TU NE TUERAS POINT

    le sergent howell (VINCE VAUGHN) a tête de ligne 

    TU NE TUERAS POINT

    l'opération sauvetage commence 

    TU NE TUERAS POINT

    desmond doss aura du mal a s'intégré face a smitty (LUKE BRACEY)

    TU NE TUERAS POINT

    le capitaine glover (SAM WORTHINGTON) attend que desmond soit prêt

    TU NE TUERAS POINT

    dix ans après APOCALYPTO, MEL GIBSON dirige un nouveau film a côté de VINCE VAUGHN

    TU NE TUERAS POINT

    au coeur du combat !!!

    TU NE TUERAS POINT

    avant de partir pour le front, teresa lui offre sa bible

    TU NE TUERAS POINT

    desmond doss (ANDREW GARFIELD) a trouvé en dorothy (TERESA PALMER) la femme de sa vie

    TU NE TUERAS POINT

    desmond doss ne pourra pas sauver tout le monde 

    TU NE TUERAS POINT

    le vrai DESMOND DOSS seul objecteur de conscience a être décoré de la médaille de l'honneur

    TU NE TUERAS POINT

    MA CRITIQUE : deux thématiques récurrentes dans les filsm réalisé par MEL GIBSON : la religion et la violence, encore une fois HACKSAW RIDGE bénéficie de cette association, film divisé en deux parties ou le personnage de desmond doss est dépeint de sa plus jeune enfance en passant par ses déboires avec un paternel violent malgré une éducation religieuse, un amour des plus sérieux avec une infirmière qu'il décidé d'abandonner quelques temps pour partir a la guerre malgré son titre d'objecteur de conscience....première partie donc tout en finesse, un peu fleur bleue sur les bords, puis c'est la deuxième partie ou la guerre fait rage et la comme pour BRAVEHEART c'est sans concession qu'il filme les combat, une nouvelle vision, des plus atroces ou l'homme n'est que de la chair a canon.....autant vous le dire, HACKSAW RIDGE est pour moi le film de l'année et je ne serais pas le seul (voir la standing ovation de 10 minutes au FESTIVAL DE VENISE) ce diable de MEL n'a rien perdue de sa superbe et le film possède toutes les qualités requises pour faire un chef d'oeuvres quelles soit technique, visuelles ou accoustiques......merci pour ce grand moment de cinéma !! 

    A NOTER : lorsque l'on demande a DESMOND DOSS combien de vie il a sauvés, il répond environs 50, alors que des témoins penchent sur une centaine, un accord mutuel a été fixé a 75 sauvés.....................début de MILO GIBSON dans ce film et première collaboration avec son père....................le film devait ce faire dans les énnées 50 avec AUDIE MURPHY mais DESMOND DOSS ne voulait pas que son histoire se transforme en film.....................le passage de la bible raconté par desmond au début est le livre d'isaie chapitre 40....................le tournage u lieu a SYDNEY en AUSTRALIE...................le film est dédié a la mémoire du compositeur JAMES HORNER qui est décédé en juin 2015 alors qu'il devait composer la musique du film.

                                                                                                              MA NOTE : 10/10

    TU NE TUERAS POINT

    behind the scènes !!!!

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique