• MOI, TONYA

    MOI, TONYA (i, tonya)

                                                                                                       réalisé par GREG GILLEPSIE

    avec : MARGOT ROBBIE, SÉBASTIAN STAN, ALLISON JANNEY, McKENNA GRACE, JULIANNE NICHOLSON, CAITLIN                                                                                                                                      CARVER

                                                                                                         scénario : STEVEN ROGERS

                                                                                                          musique : PETER NASHEL

                          récompenses : 37 prix dont celui de l'OSCAR du meilleur second rôle féminin pour ALLISON JANNEY

                                                                                                                              USA 2017

    l'histoire : en 1994 le milieu sportif est boulversé en apprenant que NANCY KERRIGAN, jeune patineuse artistique promise a un brillant avenir est sauvagement attaquée . plus choquant encore, la championne TONYA HARDING, et ses proches son soupçonnés d'avoir planifié et mis a exécution l'agression...........................

    MOI, TONYA

    MOI, TONYA

    "le triple axel" qui fut la spécialité de tonya 

    MOI, TONYA

    la vraie TONYA HARDING

    MOI, TONYA

    pour lavona fay golden (ALLISON JANNEY) .....le fric d'abord !!!

    MOI, TONYA

    jeff veut trouver le moyen de faire gagner sa femme a tout prix

    MOI, TONYA

    l'étau se resserre autour de jeff (SÉBASTIAN STAN) et tonya

    MOI, TONYA

    tonya folle de rage en voyant ses notes !!!

    MOI, TONYA

    tonay (MARGOT ROBBIE) demande aux juges une nouvelle chance 

    MA CRITIQUE : du réalisateur australien GRAIG GILLESPIE je ne connais que l'immonde remake de FRIGHT NIGHT (2011) , avec ce biopic le bougre remonte dans mon estime, bien réalisé j'ai beaucoup appris sur cette personne très atypique et bien sur le conflit entre TONYA HARDING et NANCY KERRIGAN, après une enfance sous la coupelle d'une mère qui ne pense qu'a faire du fric avec sa fille, puis un mariage raté et la patineuse devient vite femme battue et l'on comprend le caractère qui s'est forgé en elle.....du drame a l'humour, c'est un film très agréable a suivre moi qui ne suit pas fan de patinage artistique j'ai pris plaisir de voir ce conte de fée raté ....le casting on peu retrouver la belle MARGOT ROBBIE (LE LOUP DE WALL STREET, SUICIDE SQUAD) est vraiment excellente et tien ici son meilleur rôle, elle est très bien accompagné de SÉBASTIAN STAN (CAPTAIN AMERICA, ANT-MAN) et les second rôles sont savoureux, sans oublier une bonne B.O qui vous rappelleras de bon souvenir ....une bonne surprise !!!

    A NOTER : ALLISON JANNEY qui joue la mère de tonya voulait devenir patineuse pro mais a 17 ans elle s'est sérieusement blessée a la jambe droite......................M.ROBBIE s'est beaucoup entraîné mais pour le triple axel elle a du avoir recourd aux effets visuels.........................N.KERRIGAN a déclaré de ne pas vouloir regarder le film.

    MA NOTE : 8/10

    MOI, TONYA

    « LA FUREUR DE VIVREMIDNIGHT RUN »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :