• GEOSTORM

                                                                                                        réalisé par DEAN DEVLIN

    avec : GERARD BUTLER, ABBIE CORNISH, JIM STURGESS, ED HARRIS, ANDY GARCIA, ALEXANDRA MARIA LARA

                                                                                         scénario : DEAN DEVLIN et PAUL GUYOT

                                                                                                           musique : LORNE BALFE

                                                                                                                           USA 2017

    l'histoire : grâce a une coopération sans précédent entre les états, un réseaux de satellites controles désormais le climat et protège les populations, jusqu'a que le dispositif se dérègle . s'agit-il d'un complot ou d'une faille du système ? s'engage alors une véritable course contre la montre............................

    GEOSTORM

    GEOSTORM

    ute fassbinder (ALEXANDRA MARIA LARA) et jake lawson : nos deux héros !!!

    GEOSTORM

    le dutch boy censé juguler canicule et tempête

    GEOSTORM

    jake lawson (GERARD BUTLER) comprend que quelque chose ne tourne pas rond

    GEOSTORM

    une tempête d'envergure mondiale

    GEOSTORM

    les catastrophes vont se déclencher

    GEOSTORM

    découverte d'un village gelé en plein coeur de l'AFGHANISTAN

    GEOSTORM

    sarah wilson des services secrets (ABBIE CORNISH) sera le pion essentiel dans le bon déroulement de l'histoire 

    MA CRITIQUE : la météo n'est plus ce qu'elle était et cela sera bien pire en 2022 (d'après le film) mais on pourra réguler le mauvais comme le beau temps ...le rêve !!!, réalisé par DEAN DEVLIN connu pour être le compère et scénariste de ROLAND EMMERICH , leur travaux collectifs se passe de commentaire : STARGATE, INDEPENDENCE DAY, GODZILLA ...bref que des purges, mais c'est sur le même tempo que GEOSTORM sera construit , grande catastrophe ( ou seul les effets visuels dans l'espace sont bons), américanisme dégoulinant , situation vu un million de fois et un twist final complètement improbable comme tout le film en fait ...hé oui vous avez la l'un des grands nanar de ces dix dernières années !!! au casting GERARD BUTLER qui s'obstine dans la série B , reste ABBIE CORNISH toujours agréable a voir , deux bons acteurs ED HARRIS et ANDY GARCIA jouant les second couteaux ...bref rien de bons a garder sinon ce marrer chaque fois que le réalisateur pousse le bouchon un peu loin !!!

    A NOTER : certaines scènes de la NASA furent filmées dans les locaux de la NASA a LA NOUVELLE-ORLEANS en LOUISIANE .....................c'est le premier film de DEAN DEVLIN.........................le film a rapporté 2010 millions de $ dans le monde.

    MA NOTE : 3/10

    GEOSTORM

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • DU SANG DANS LA SIERRA (relentless)

                                                                                                  réalisé par GEORGE SHERMAN

     avec : ROBERT YOUNG, MARGUERITE CHAPMAN, WILLARD PARKER, BARTON McLANE, AKIM TAMIROFF

                                                                                                     scénario : WINSTON MILLER

                                                                                                       musique : MARLIN SKILES

                                                                                                                           USA 1948

    l'histoire : nick buckley exécute jim rupple u  tueur voleur de chevaux, mais d'autres crimes ont eu lieu qui seront mis sur son dos, commence alors sa longue traque .................................

    DU SANG DANS LA SIERRA

    DU SANG DANS LA SIERRA

    le shérif jeff moyer (WILLARD PARKER) fait prisonnier par buckley

    DU SANG DANS LA SIERRA

    ROBERT YOUNG au milieu de magnifique décor naturel

    DU SANG DANS LA SIERRA

    éternelle photo publicitaire

    DU SANG DANS LA SIERRA

    joe faringo (AKIM TAMIROFF) veut récupérer l'or 

    DU SANG DANS LA SIERRA

    belle affiche française

    DU SANG DANS LA SIERRA

    le seul témoin de buckley est entrain de mourir 

    DU SANG DANS LA SIERRA

    nick buckley montre la direction du bonheur

    DU SANG DANS LA SIERRA

    pour le moment la vie est belle

    DU SANG DANS LA SIERRA

    nick buckley (ROBERT YOUNG) tout propre sur lui, veste verte a carreaux noirs,avec luella (MARGUERITE CHAPMAN) forme le couple idéal

    MA CRITIQUE : un western plaisant ou pour une fois la vengeance n'est pas réellement en cause... réalisé par un spécialiste du genre, GEORGE SHERMAN (TOMAHAWK, BIG JAKE) et c'est dans de fabuleux décors naturels qu'il filme sont héros du jour ROBERT YOUNG , tout propre sur lui mais bien nerveux quand il le faut. un bon film ou l'action est omniprésente et le technicolor fabuleux, le film souffre évidement d'une certaine mièvrerie itinérante de l'époque et RELENTLESS reste un film de cinéma de quartier que ce bon vieux EDDY MITCHELL doit avoir en réserve......autres rôles : MARGUERITE CHAPMAN sorte de tigresse prête a tout pour protéger son homme, AKIM TAMIROFF en vieille fripouille............un titre français peu en équation avec celui américain .....a voir !!

    A NOTER : le film a rapporté 1,6 millions de $ aux USA.

    MA NOTE : 6,5/10

    DU SANG DANS LA SIERRA

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • THE MONSTER

                                                                                                   réalisé par BRYAN BERTINO

                              avec : ZOE KAZAN, ELLA BALLENTINE, AARON DOUGLAS, SCOTT SPEEDMAN, CHRISTINE EBADI

                                                                                                    scénario : BRYAN BERTINO

                                                                                                    musique : TOMANDANDY

                                                                                                                         USA 2016

    l'histoire : le combat d'une mère pour sauver sa fille des griffes d'une entité surnaturelle vivant dans la forêt......................

    THE MONSTER

    THE MONSTER

    kathy/lizzy un conflit qui dure toujours

    THE MONSTER

    une situation qui rappelle ALIEN 3

    THE MONSTER

    le monstre pourrait nous entendre !!!!

    THE MONSTER

    après avoir heurté un loup, kathy (ZOE KAZAN) et sa fille vont se réfugier dans le voiture

    THE MONSTER

    combat inégal entre lizzy (ELLA BALLENTINE) et le monstre

    MA CRITIQUE : scénariste de son propre film, BRYAN BERTINO n'a pas fait le bon choix concernant la trame de cette histoire qui se scinde en deux parties sans jamais se réunir, un début ou l'on assiste a un conflit mère/fille assez abrupte et nous sommes loin d'imaginer qu'une seconde histoire celle d'un monstre très old-school et sans consistance .....le monstre est-il une entité créée par la petite fille ? pourquoi s'attaque-t-il au humains ? .....le film fonctionne quand on ne voit pas le monstre et les flash-back incessant nuise davantage a un film lent dans sa majeure parti......reste la jeune ELLA BALLENTINE qui est une actrice a devenir et mérite plus que cela !!!

    A NOTER : ELISABETH MOSS (UNE VIE VOLÉE, THE HANDMAID'S TALE) devait jouer le rôle de kathy..............................le premier titre du film fut THE ARE MONSTERS.

    MA NOTE : 5,5/10

    THE MONSTER

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • LADYHAWKE : LA FEMME DE LA NUIT (ladyhawke)

                                                                                                    réalisé par RICHARD DONNER

    avec : RUTGER HAUER, MICHELLE PFEIFFER, MATTHEW BRODERICK, LEO McKERN, JOHN WOOD, ALFRED MOLINA

                             scénario : EDWARD KHMARA, MICHAEL THOMAS, DAVID WEBB PEOPLES, TOM MANKIEWICS

                                                                           musique : ANDREW POWELL et ALAN PARSONS

    récompenses : 5 prix dont celui du SATURN du meilleur film fantastique a L'ACADÉMIE DE SCIENCE-FICTION ET                                                                                                                          D'HORREUR au USA en 1986

                                                                                                                         USA 1985

    l'histoire : ensorcelés par le cruel et jaloux évêque d'aquila , les amants étienne de navarre et isabeau d'anjou se transforment alternativement en loup et en faucon, avec le secours du jeune philippe gaston , le voleur qu'ils prennent comme messager et du vieux moine impérius, ils se lancent dans une quête pour combattre le diabolique homme d'église et retrouver leur forme originelle...........................

    LADYHAWKE , LA FEMME DE LA NUIT

    LADYHAWKE , LA FEMME DE LA NUIT

    le jeune voleur, phillippe gaston rejoindra navarre 

    LADYHAWKE , LA FEMME DE LA NUIT

    en direction d'aquila pour combattre l'évêque !!!

    LADYHAWKE , LA FEMME DE LA NUIT

    navarre tient dans ses mains la femme qu 'il aime

    LADYHAWKE , LA FEMME DE LA NUIT

    p.gaston dit la souris sera sauvé par navarre (RUTGER HAUER)

    LADYHAWKE , LA FEMME DE LA NUIT

    navarre décide d'en finir et tuer l'évêque 

    LADYHAWKE , LA FEMME DE LA NUIT

    phillippe gaston dit "la souris" (MATTHEW BRODERICK) en compagnie d'imperius (LEO McKERN) veulent briser la malédiction

     

    LADYHAWKE , LA FEMME DE LA NUIT

     

    un amour enfin trouvé entre isabeau et etienne navarre

    LADYHAWKE , LA FEMME DE LA NUIT

    isabeau d'anjou (MICHELLE PFIERFFER) , blessée doit se refaire une santé auprès de  imperius

    MA CRITIQUE : LADYHAWKE est a la fois un film  de conte médiéval mais aussi une belle histoire d'amour .....réalisé par l'excellent RICHARD DONNER (LA MALÉDICTION, L'ARME FATALE 1,2, 3) qui prouve une fois de plus sont savoir faire de metteur en scène, ici au milieu de superbes décors , il fait rêver le spectateur, autour de lui RUTGER HAUER magnifique de prestance et un choix important dans ce film ou amoureux d'une éblouissante MICHELLE PFEIFFER indispensable au personnage de LADYHAWKE , mais aussi deux second rôles savoureux celui de la coqueluche des années 80, MATTHEW BRODERICK et d'un second couteaux que j'adore LEO McKERN qui m'avait impressionné dans le rôle du numéro 2 dans la série LE PRISONNIER....un film méconnue car boudé a sa sortie , un film magique, poétique et beau , ainsi que bande originale esquise !!!

    A NOTER : le faucon présenté par le film se nomme SPIKE 2 , il a travaille a UNIVERSAL BIRD SHOW jusqu'en 2000...............................a l'origine R.DONNER voulait que R.HAUER soit le méchant du film et lancer KURT RUSSEL dans le role de navarre.............................3 des chateaux utilisés dans le film appartenait a LUCHINO VISCONTI..............................le cheval que monte navarre est un FRISON originaire des PAYS-BAS.............................4 loups sibérien furent importés pour représenter navarre en animal..........................SEAN PENN et DUSTIN HOFFMAN furent considérés pour le rôle de la souris (phillipe gaston) ........................................MICK JAGGER fut considéré pour le rôle de l'évêque ............................le film fut tourné en ITALIE........................le film fut un échec commercial ne rapportant que 18 millions de $ aux USA pour un budget de 20 millions.

    MA NOTE : 7,5/10

    LADYHAWKE , LA FEMME DE LA NUIT

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • CAVE 

                                                                                  réalisé par HENRIK MARTIN DAHLSBAKKEN

                                                 avec : HEIDI TOINI, MADS SJOGARD PETTERSEN, BENJAMIN HELSTAD

                                                                                  scénario : HENRIK MARTIN DAHLSBAKKEN

                                                                                                   musique : JOHANNES RINGEN 

                                                                                                                    NORVEGE 2016

    l'histoire : un groupe d'anciens militaires entreprennent d'explorer une grotte souterraine ne sachant pas que leur pire cauchemar les attends sous terre.............................

    CAVE

     

    CAVE

    une découverte qui va donner le frisson a l'équipe

    CAVE

    viktor (BENJAMIN HELSTAD) tête brûlé chef de cette périlleuse expédition

    CAVE

    charlie (HEIDI TOINI) déambule tétanisée par la peur 

    CAVE

    adrian (MADS SJOGARD PETTERSEN) tient la chandelle en espérant que charlie le remarque

    MA CRITIQUE : depuis quelques années je scrute les sorties de film scandinave, dans le genre horreur ou thriller, de bonnes surprises, très peu de déception c'est donc avec enthousiasme que je visionne CAVE qui nous vient de NORVEGE.....un premier quart moyennement intéressant qui reprend un peu DÉLIVRENCE, d'ailleurs les protagonistes sifflote DUELING BANJOS et discutent du film, puis destination la crypte et la plus rien ou presque, une banale histoire de jalousie entre trois mauvais acteurs et surtout le pompom c'est la fin ou le réalisateur vous invite a un CAVE 2 après une fin abrupte .....mauvais dans tous les sens mais cette suite va dévoiler la réponse que l'on se pose .....enfin l'attente ne sera pas préjudiciable au monde du cinéma !!!

    MA NOTE : 3/10

    CAVE

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires