• THE VAULT

                                                                                                           réalisé par DAN BUSH

    avec : FRANCESCA EASTWOOD, TARYN MANNING, SCOTT HAZE, Q'ORIANKA KILCHER, CLIFTON COLLINS, JAMES                                                                                                                                     FRANCO

                                                                                          scénario : DAN BUSH et CONAL BYRNE

                                                                                                       musique : SHAUN DREW

                                                                                                                         USA 2017

    l'histoire : deux soeurs sont obligées de cambrioler une banque afin de sauver leur frère . le hold-up se déroule sans problème jusqu'a ce que le directeur le l'agence leur indique la chambre forte qui se situe au sous-sol , ou le mal vit a l'état pur ...............

    THE VAULT

    THE VAULT

    qui se cache derrière le masque ??

    THE VAULT

    un directeur adjoint (JAMES FRANCO) qui curieusement est prêt a aider les braqueurs

    THE VAULT

    leah dillon (FRANCESCA EASTWOOD) la tête du groupe

    THE VAULT

    si michael (SCOTT HAZE) veut l'argent , le pacifisme prime d'abord

    THE VAULT

    vee dillon (TARYN MANNING) fonce dans le tas

    MA CRITIQUE : la famille EASTWOOD s'agrandit avec la présence dans ce film de FRANCESCA EASTWOOD, pour un film de piètre qualité, réalisé par DAN BUSH qui réalisa le pas mauvais LE SIGNAL, le metteur en scène nous confronte a deux genres, le film de braquage de banque et le fantastique avec un lieu hanté !!!! mais rien ne fonctionne, le braquage récupère tout les gimmick itinérant au genre et donc aucune surprise et après une longue attente nous passons au plat de résistance , la ou le réalisateur doit nous surprendre ....mais que néni un fantastique bas de gamme nous y attend, jumpscares inexistant, effets visuels a chier et histoire vu quelques fois.....heureusement les acteurs font le job ......une idée pas mauvaise au départ, dommage que le réalisateur se prennent les pieds dans le tapis !!

    MA NOTE : 4/10

    THE VAULT

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • L'ANGE DE LA VENGEANCE (ms.45)

                                                                                                     réalisateur : ABEL FERRARA

                                      avec : ZOE LUND, ALBERT SINKYS, DARLENE STUTO, HELENE McGARA, ABEL FERRARA

                                                                                                   scénario : NICOLAS ST JOHN

                                                                          musique : JOE DELIA, ARTIE KAPLAN, ABE SPELLER

                                                                                                                        USA 1981

    l'histoire : une jeune femme violée deux fois le même jour décide la nuit venue de parcourir les rues sombres de NEW YORK en tuant de son calibre 45 tous les hommes qui l'approchent ...............................

    L'ANGE DE LA VENGEANCE

    L'ANGE DE LA VENGEANCE

    le jour ou tout a basculé !!!

    L'ANGE DE LA VENGEANCE

    thana tente de faire disparaitre le corps d'un de ses violeurs 

    L'ANGE DE LA VENGEANCE

    l'heure de la vengeance a sonné !!!

    L'ANGE DE LA VENGEANCE

    thana a trouvé l'accoutrement idéal  !!!

    L'ANGE DE LA VENGEANCE

    thana (ZOE LUND) seule dans les rues poisseuses de NEW YORK

    L'ANGE DE LA VENGEANCE

    un premier viol vite expédié mais malsain 

    L'ANGE DE LA VENGEANCE

    enlève ton masque, ABEL on tas reconnu !!!......le réalisateur dans la peau du premier violeur 

    L'ANGE DE LA VENGEANCE

    la mort comme une oeuvre d'art !!!

    MA CRITIQUE : très inspiré par UN JUSTICIER DANS LA VILLE (1974), ABEL FERRARA fait son "rape and revenge" a lui avec MS.45....film au plaidoyer féministe (l'affiche française est éloquente avec la phrase "aucun mâle ne sera épargné"), le film sera choc en ses débuts d'années 80 et aujourd'hui aussi l'impression de malaise est vite ressenti, d'abord par les viols successifs que subit l'héroine muette puis sa vengeance sans concession elle qui a un visage d'ange (d'ou le titre !!!) , ABEL FERRARA lui filme de nouveau dans les tréfonds newyorkais propice a tous les excès.....au casting , une découverte car la plupart son d'illustre inconnu , ZOE LUND extraordinaire de justesse  qui laissera un vide dans le monde du cinéma, sa fragilité est aussi douce que sa vengeance est terrible, du haut de ses 17 ans habillé en nonne est dézingue le mâle en rut jusqu'au carnage final ou FERRARA film les morts comme un tableau d'art......du grand FERRARA !!!!

    A NOTER : les débuts cinéma de Z.LUND mais aussi de KATHLEEN GATI ............................le titre américain a inspiré le groupe L7 avec la chanson MS.45...............................l'un des sacs de provisions remplis de morceau de corps est celui d'un magasin populaire a NEW YORK a cette époque , c'est FIORUCCI.

    MA NOTE : 7,5/10

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • LES AVENTURIERS DU DÉSERT (the walking hills)

                                                                                                      réalisé par JOHN STURGES

                    avec : RANDOLPH SCOTT, ELLA RAINES, WILLIAM BISHOP, ARTHUR KENNEDY, EDGAR BUCHANAN

                                                                                    scénario : ALAN LE MAY, VIRGINIA RODDICK

                                                                                                      musique : ARTHUR MORTON

                                                                                                                              USA 1949

    l'histoire : lors d'une partie de poker, jim et ses amis évoquent l'existence d'un convoi d'or égarée en pleine vallée de la mort. les aventuriers décident de retrouver la cargaison, mais les conditions climatiques vont faire de leur voyage un véritable enfer............................

    LES AVENTURIERS DU DÉSERT

    LES AVENTURIERS DU DÉSERT

    un film en manque d'action

    LES AVENTURIERS DU DÉSERT

    les recherches s'annoncent rudes 

    LES AVENTURIERS DU DÉSERT

    jim carey (RANDOLPH SCOTT) peu compter sur le vieil king (HOUSELEY STEVENSON)

    LES AVENTURIERS DU DÉSERT

    craie (ARTHUR KENNEDY) n'admet plus les ordres de frazee (JOHN IRELAND)

    LES AVENTURIERS DU DÉSERT

    et allons-y pour la photo de promotion entre ELLA RAINES et WILLIAM BISHOP

    LES AVENTURIERS DU DÉSERT

    le trésor attise de nombreuses disputes 

    MA CRITIQUE : JOHN STURGES réalise un faux western que l'on peu nommer film noir occidental.....si le réalisateur est au tout début de sa formidable carrière, il s'entoure d'acteurs d'expérience , RANDOLPH SCOTT , EDGAR BUCHANAN et un ARTHUR KENNEDY qui fera lui les beaux jours du vrai western......THE WALKING HILLS est un huis-clos en plein désert ou comme dans LE TRÉSOR DE LA SIERRA MADRÉ? la psychologie humaine est passé au crible et on sait d'emblée qui sont les bons et les méchants mais ce long métrage possède des longueurs et l'on sent passer les 80 minutes, malgré cela, dans un magnifique noir et blanc c'est un film a découvrir !!

    A NOTER : tourné dans LA VALLÉE DE LA MORT en CALIFORNIE

    MA NOTE : 6/10

    LES AVENTURIERS DU DÉSERT

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • 2 GARÇONS, 1 FILLE, 3 POSSIBILITÉS (threesome)

                                                                                                    réalisateur ANDREW FLEMING

              avec : LARA FLYNN BOYLE, JOSH CHARLES, STEPHEN BALDWIN, ALEXIS ARQUETTE, MARTHA GHEMAN

                                                                                                     scénario : ANDREW FLEMING

                                                                                                     musique : THOMAS NEWMAN

                                                                                                                            USA 1993

    l'histoire : amitié amoureuse entre trois jeunes étudiants qui vivent dans un campus universitaire américain celui qui aime n'est pas aimé de la même personne et réciproquement .................................

    2 GARÇONS, 1 FILLE, TROIS POSSIBILITÉS

    2 GARÇONS, 1 FILLE, TROIS POSSIBILITÉS

    lequel des trois va craquer le premier 

    2 GARÇONS, 1 FILLE, TROIS POSSIBILITÉS

    tous les coups sont permis !!

    2 GARÇONS, 1 FILLE, TROIS POSSIBILITÉS

    alex (LARA FLYNN BOYLE), eddy (JOSH CHARLES) et stuart (STEPHEN BALDWIN) en contradiction

    2 GARÇONS, 1 FILLE, TROIS POSSIBILITÉS

    c'est l'amour a la plage ......ou plutot près d'une rivière entre un trio complice

    MA CRITIQUE : ANDREW FLEMING n'est pas un réalisateur de prestige, il commence par un BAD DREAMS qui se présente comme un clonage de la série FREDDY, DANGEREUSE ALLIANCE sorte de CHARMED (série TV) sur grand écran , le reste ne mérite même pas d'être sité....THREESOME est sans aucun doute son film le plus ambitieux et dérangeant a la fois, peut-être dans ce début d'années 90 mais les temps ont bien changés. FLEMING enfile les clichés a la pelle et doit le bon maintien de son film a ses acteurs , un trio bien choisit ou STEPHEN BALDWIN survole les autres ....THREESOME semble vintage et bien inoffensif mais cela reste bien au-dessus du film de teenegers !!!!

    A NOTER : des scènes plus intimes furent coupées entre JOSH CHARLES et STEPHEN BALDWIN..............................A.FLEMING a basé ce film sur sa propre expérience au collège............................le film dont parle eddy, ou deux hommes tombent amoureux de la même femme est JULES ET JIM (1962)............................WILLIAM BALDWIN qui fut considéré pour le rôle de stuart, a été trouvé trop vieux c'est donc son frère qui a pris sa place.

    MA NOTE : 6/10

    2 GARÇONS, 1 FILLE, TROIS POSSIBILITÉS

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • LE TRÉSOR DE LA SIERRA MADRÉ (the treasure of sierra madre)

                                                                                                        réalisé par JOHN HUSTON

    avec : HUMPHREY BOGART, TIM HOLT, WALTER HUSTON, ALFONSO BEDOYA, BARTON McLANE, BRUCE BENNETT

                                                                                                           scénario : JOHN HUSTON 

                                                                                                     D'après le roman de B.TRAVEN

                                                                                                          musique : MAX STEINER

                                          récompenses : 15 prix dont celui de l'oscar du meilleur réalisateur pour JOHN HUSTON

                                                                                                                              USA 1948

    l'histoire : dobbs et curtin travaillent sur un chantier dont le chef part avec le salaire des ouvriers , ils partent a sa recherche et récupèrent l'argent , puis ils s'associent avec le vieil howard pour exploiter un filon d'or dans la sierra madre .....................

    LE TRÉSOR DE LA SIERRA MADRÉ

    LE TRÉSOR DE LA SIERRA MADRÉ

    rencontre déterminate en dobbs et curtin

    LE TRÉSOR DE LA SIERRA MADRÉ

    la bataille va être rude 

    LE TRÉSOR DE LA SIERRA MADRÉ

    affiche italienne

    LE TRÉSOR DE LA SIERRA MADRÉ

    dobbs commence a perdre les pédales

    LE TRÉSOR DE LA SIERRA MADRÉ

    affiche allemande 

    LE TRÉSOR DE LA SIERRA MADRÉ

    james cody (BRUCE BENNETT) ne sera pas accepté par tous !!!!

    LE TRÉSOR DE LA SIERRA MADRÉ

    howard reçu comme un roi par les mexicains

    LE TRÉSOR DE LA SIERRA MADRÉ

    affiche belge

    LE TRÉSOR DE LA SIERRA MADRÉ

    curtin (TIM HOLT), dobbs (HUMPHREY BOGART) et howard (WALTER HUSTON) commence a parler de partage d'or 

    MA CRITIQUE : la nature humaine dépeinte avec panache par le grand JOHN HUSTON, superbe film ou le noir et blanc magnifie cette histoire lugubre de ruée vers l'or....une réalisation qui se veut comme une leçon de cinéma, une mise en scène efficace au milieu des paysages arides, des scènes superbes trop nombreuses pour les citer (ma préféré celle ou HUMPHREY BOGART et TIM HOLT lutte contre le sommeil)....un casting haut et en couleur avec l'inimitable HUMPHREY BOGART personnage opportuniste et devenu fou a cause de l'or, TIM HOLT l'homme qui n'a rien a se reprocher sinon de faire confiance au premier venu, a noter la présence du père HUSTON, WALTER de son prénom, très a l'aise sous la direction de son fils ....un grand classique qui doit a l'implication des acteurs et de son réalisateur ....génial !!!

    A NOTER : c'est la première fois qu'un père et son fils (les HUSTON) gagnent un oscar pour le même film................................H.BOGART en manque de vitamine B perdait ses cheveux, il est arrivé presque chauve sur le film et du porter une perruque.......................la scène de combat dans la cantina a eu 5 jours de tournage............................un des films préféré de STANLEY KUBRICK..............................la tempête de vent a la fin fut créé par les moteurs a réaction de l'armée de l'air mexicaine.............................la plupart des figurants mexicains furent payés 10 pesos par jour............................OLIVER STONE voulait faire un remake de ce film..............................les revolvers utilisés sont des SMITH & WESSON modèle 10.

    MA NOTE : 10/10

    LE TRÉSOR DE LA SIERRA MADRÉ

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire