• LES AILES DE LA NUIT (the night flier)

                                                                                                                       réalisé par MARK PAVIA

                               avec : MIGUEL FERRER, JULIE ENTWISLE, DAN MONAHAN, MICHAEL H.MOSS, JOHN BENNES

                                                                                                  scénario : MARK PAVIA et JACK O'DONNELL

                                                                         D'après la nouvelle de STEPHEN KING - LE RAPACE NOCTURNE

                                                                                                                          musique : BRIAN KEANE

                                                                                                                              effets spéciaux : KNB

                                                                                                                                     USA/ITALIE 1997

    l'histoire : richard dees journaliste sans scrupule d'un magazine a scandale se dispute avec katherine blair , une jeune journaliste, katherine veut faire ses preuves en enquetant  sur des crimes commis par un tueur en série mais richard ne veut pas laisser sa place, les deux journalistes vont devoir alors faire équipe pour débusquer ce tueur bien particulier.............

    LES AILES DE LA NUIT

    LES AILES DE LA NUIT

    une association difficile entre richard dees et katherine blair (JULIE ENTWISLE)

    LES AILES DE LA NUIT

    tel un vautour, il n'hésite pas de travailler au milieu de cadavres 

    LES AILES DE LA NUIT

    richard dees  mesure toute l'horreur découverte après découverte

    LES AILES DE LA NUIT

                                                                       a bord de son CESNA le "night flier" disparait comme par magie

    LES AILES DE LA NUIT

                                                                                      les crimes horribles s'accumulent, richard dees (MIGUEL FERRER) vent en savoir plus

    LES AILES DE LA NUIT

                                                                                                                   le vrai visage du "night flier"

    MA CRITIQUE : cette nouvelle adaptation de STEPHEN KING pointe du doigt les magazines a scandales et ses journalistes peu scrupuleux, belle mise en scène de MARK PAVIA (le pas mauvais FENDER BENDER) ou il est vrai majoritairement filmé de nuitet donc les attaques du "night flier" sont assez mal rendues a l'écran, reste les superbes effets de maquillages de KNB....pour le casting le regretté MIGUEL FERRER (décédé en début d'année) est excellent et répugnant dans son role de journaliste traquant le nauséeux jusqu'a manipuler des cadavres pour une photo plus accrocheuse ....mais il sera le seul acteur a vraiment donner consistance au film qui a des allures de TV film et aurait aisément sa place dans la série LES CONTES DE LA CRYPTE.....une belle fin ou la morale est sauve (les journalistes a scandales sont tous des salauds et méritent leur sort) une chute finale qui ré-hausse le niveau de l'ensemble qui demeure plaisant.

    A NOTER : beaucoup de photos de meurtres sont réels y compris celui de la prostituée horriblement mutilé ................tourné en 30 jours....................l'acteur MIGUEL FERRER a tourné dans deux autres STEPHEN KING : LE FLEAU (1994) et SHINNING (1997).

    MA NOTE : 7/10

    LES AILES DE LA NUIT

    making of complet du film

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • CARNAGE PARK

                                                                                                                réalisé par MICKEY KEATING

                                                    avec : ASHLEY BELL, JAMES LANDRY, MICHAEL VILLAR, PAT HEALY, ALAN RUCK

                                                                                                                     scénario : MICKEY KEATING

                                                                                                                       musique : GIONA OSTINELLI

                                                                                                                                               USA 2016

    l'histoire : deux escrocs en herbes braquent une banque et s'enfuient dans le désert, ils font une halte a carnage park, un endroit isolé et sauvage occupé par un sniper psychotique et ancien militaire............

    CARNAGE PARK

    CARNAGE PARK

    personne ne survit dans le territoire de wyatt moss (PAT HEALY)

    CARNAGE PARK

    le tueur aux milles extravagances 

    CARNAGE PARK

    vivian comprend qu'elle n'est pas la seule victime

    CARNAGE PARK

    un lieu ou fourmille les pièges !!

    CARNAGE PARK

    le sherif  moss (ALAN RUCK) complice du monstrueux tueur

    CARNAGE PARK

    un braquage qui tourne mal et vivian aux mains de son rtavisseur

    CARNAGE PARK

    vivian (ASHLEY BELL) se retouve seule prisonnière dans un véhicule

    MA CRITIQUE : nouveau rejeton dans le genre "survival", CARNAGE PARK est réalisé par MICKEY KEATING qui avait mis en scène en 2013 le pas trop mal RITUAL qui n'innovait pas dans le genre horreur mais avait un style, pour ce nouvel long métrage, le réalisateur pensait donner de l'originalité mais c'est au pays du n'importe quoi que l'on se retrouve .....l'ambiance et la couleur sépia du film nous plonge dans les années 70 ou la bande originale sera le meilleur parti de cet oeuvre.....pas assez irrévérencieux pour être inoubliable, quelques effets gores nous rappelle que nous sommes dans un film d'horreur , malgré une demi-heure qui tient la route , le reste manque d'ambition et l'intensité est a un faible niveau...on retiendra la prestation d'ASHLEY BELL cela sera tout .

    A NOTER : le tournage eu lieu a LOS ANGELES

    MA NOTE : 4/10

    CARNAGE PARK

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • LA BAIE SANGLANTE (reazione a catena)

                                                                                                                           réalisé par MARIO BAVA

    avec : CLAUDINE AUGER, LUIGI PISTILLI, CLAUDIO CAMASO, CHRIS AVRAM, LEOPOLDO TRIESTE, LAURA BETTI

       scénario : MARIO BAVA, DARDANO SACCHETTI, FILIPPO OTTONI, FRANCO BARBERI, GUISEPPE ZACCARIELLO

                                                                                                                 musique : STELVIO CAPRIANI

                                                                                                          effets spéciaux : CARLO RAMBALDI

                                                  récompenses : meilleur effets spéciaux au FESTIVAL DE SITGES en ESPAGNE en 1971

                                                                                                                                            ITALIE 1971

    l'histoire : la baie est un magnifique domaine convoité par tous, la propriétaire une vielle comtesse paralytique, refuse de vendre car elle ne veut pas le voir transformé en station balnéaire. ventura un architecte sans scrupule met au point une machination criminelle pour s'emparer du site. pendant ce temps quatre jeunes gens entrent par effraction dans une villa du domaine, jusqu'a que l'une des fillesdécouvre un cadavre flottant dans la baie...........

    LA BAIE SANGLANTE

    LA BAIE SANGLANTE

    une histoire de propriété qui va ensanglanté la baie !!!

    LA BAIE SANGLANTE

    l'horreur a chaque détour !!!

    LA BAIE SANGLANTE

    film agrémenté par les bons effets spéciaux de CARLO RAMBALDI

    LA BAIE SANGLANTE

    mais qui est donc ce tueur ???

    LA BAIE SANGLANTE

    renata (CLAUDINE AUGER) découvre avec horreur le cadavre de son père dans la barque

    LA BAIE SANGLANTE

    le double empalement repris plus tard dans VENDREDI 13 !!!!

    MA CRITIQUE : l'une des dernières grandes oeuvres du cinéaste italien avec un film de slasher movie en avance sur son temps, la saga des VENDREDI 13 lui doit tout et la caméra subjective de MARIO BAVA a du inspiré JOHN CARPENTER.....ce "giallo" comme on les appelles en ITALIE, fera naître toute une flopée de tueur fou et souvent dans un format identique : un meurtre toute les dix minutes le plus original possible avec du sang a profusion, l'intrigue de ce film est un peu plus relevé que la moyenne mais c'est surtout la mise en scène qui demeure l'atout principal du film (le premier meurtre génialement mis en scène)....pour l'interprétation la française CLAUDINE AUGER ex-miss france et ex-JAMES BOND girl assez plaisante a l'écran, LUIGI PISTILLI tronche connu du western italien (ET POUR QUELQUES DOLLARS DE PLUS, LE BON LE BRUTE ET LE TRUAND) et CLAUDIO CAMASO frère de GIAN MARIA VOLONTE suicidé a l'âge de 43 ans...........de bon effets spéciaux  qui la plupart ont été plagiés par les producteurs de VENDREDI 13 (le double empalement  et la machette dans le visage) , une bonne musique de STELVIO CIPRIANI qui ne colle pas au film amsi agréable a écouté c'est déja ça !!.....si le film peu paraitre ennuyeux de nos jours, les scènes de meurtres sont joliment réussit.

    A NOTER : le film de MARIO BAVA est considéré comme l'ancetre du slasher...............le titre d'origine devait être ' TWICHT OF THE DEATH NERVE ".................................CHRISTOPHER LEE a quitté la salle de cinéma ou il assisté a la projection de ce film a cause de la violence......................M.BAVA a regretté d'avoir filmé la scène ou un insecte est épinglé vivant ..................pour la re-sortie du film il fut rebatissé  THE LAST HOUSE ON THE LEFT 2 !!!!!.............................le film a eu sa première au FESTIVAL D'AVORIAZ en 1971..

    MA NOTE : 7/10

    LA BAIE SANGLANTE

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • JEANNE D'ARC

                                                                                                                         réalisé par LUC BESSON

    avec : MILLA JOVOVICH, DUSTIN HOFFMAN, FAYE DUNAWAY, JOHN MALKOVICH, TCHEKY KARYO, VINCENT CASSEL

                                                                                              scénario : LUC BESSON et ANDREW BIRKIN

                                                                                                                               musique : ERCI SERRA

                                                                                                                                 effets visuels : DUBOI

                                                     récompenses : 3 prix dont celui du CESAR 2000 des meilleurs costumes et meilleur son

                                                                                                                                           FRANCE 1999

    l'histoire : l'épopée de jeanne qui assista petite fille ua pillage de son village DOMREMY par l'armée anglaise, on la suit de sa jeunesse pieuse ou des voix l'engagent a délivrer la FRANCE de la domination anglaise a sa victoire a ORLEANS, jusqu'a son procés final et sa mort sur le bucher le 30 ami 1431, elle avait 19 ans !!!

    JEANNE D'ARC

    JEANNE D'ARC

    les scènes avec la conscience (DUSTIN HOFMANN) sont les plus émotives 

    JEANNE D'ARC

    le roi de france charles  VII (JOHN MALKOVICH) et yolande d'aragon (FAYE DUNAWAY) se servent de la notoriété de jeanne

    JEANNE D'ARC

    confrontation décisive !!!

    JEANNE D'ARC

    jeanne a enfin réunit tout un peuple contre l'agresseur anglais 

    JEANNE D'ARC

    jeanne prête pour le combat !!!!

    JEANNE D'ARC

    JEANNE D'ARC (MILLA JOVOVICH) vit ses derniers instants !!!

    MA CRITIQUE : l'histoire de france et LUC BESSON ne font pas bon ménage, si la pucelle d'orléans entendait des voix , celle du réalisateur français est quand a elle complètement hystérique au point que de la voir bruler vive devient une délivrance pour le spectateur, incarné par une MILLA JOVOVICH (ex-petite amie de BESSON a l'époque) vie complètement son personnage (trop même) et l'on ne peu lui en tirer rigueur, les autres personnages sont passablement joués et quelques stars ont sans doute alourdis le budget pour rien (JOHN MALKOVICH, DUSTIN HOFFMAN et FAYE DUNAWAY) ......la mise en scène est quand a elle réussit mais BESSON a trop vue BRAVHEART de MEL GIBSON et l'australien sort plutot vainqueur de ce faux duel , les scènes de batailles sont tout de même appréciables mais les effets spéciaux ratés...beaucoup de scènes inutiles mais l'ensemble reste un bon divertissement !!!

    A NOTER : KATHRYN BIGELOW devait diriger SINEAD O'CONNOR dans le role de JEANNE D'ARC mais L.BESSON a insisté pour imposer M.JOVOVICH , BIGELOW refusera la direction .....................K.BIGELOW qui après des années de recherche pour le film intenta un procés a L.BESSON pour plagiat et ce dernier la réglé a l'amiable...................JACK NICHOLSON fut considéré pour le role de la conscience ........................M.JOVOVICH apparait a la 32 ème minutes du film......................le tournage eu lieu en DORDOGNE, L'ORNE et la REPUBLIQUE TCHEQUE.

    MA NOTE : 6,5/10

     

    JEANNE D'ARC

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • ARES 

                                                                                                          réalisé par JEAN PATRICK BENES

                 avec : OLA RAPACE, MICHA LESCOT, THIERRY HANCISSE, HELENE FILLIERES, RUTH VEGA FERNANDEZ

                                                                 scénario : JEAN PATRICK BENES, ALLAN MAUDUITet BENJAMIN DUPAS

                                                                                       musique : CHRISTOPHE JULIEN, ALEX CORTES

                                                                                                      effets visuels : ALAIN CARSOUX

                                                                                                                                  FRANCE 2016

    l'histoire : présentant un futur dystopique, le film se déroule dans le PARIS de 2035, la FRANCE connait un chomage massif , un climat de violence et de révolte et l'état a été racheté par des société privées , des combats télévisés très violents accaparent une partie de la population et le dopage y est légal, le personnage principal : arès est un ancien combattant vivant de petit boulot, notamment au sein de la police, jusqu'a que sa soeur soit arretée !!!

    ARES

    ARES

    ares (OLA RAPACE) doit protéger les siens !!!

    ARES

    une nouvelle drogue va faire d'ares un surhomme au péril de sa vie 

    ARES

    coach (THIERRY HANCISSE) a misé gros sur ares !!!!

    ARES

    combat anonyme sans spectateur sinon devant leur écrans, ARES pret a tout

    ARES

    un PARIS au bord de l'apocalypse ou même la tour EFFEIL sert de panneau publicitaire

    ARES

    voisin ou voisine, myosotis (MICHA LESCOT) sera un atout important pour ares

    MA CRITIQUE : un film de genre français et de science-fiction  est  denrée rare dans le paysage cinématographique , il faut  s'appeler LUC BESSON pour avoir un budget conséquent, JEAN-PATRICK BENES auteur de ARES se sort bien d'une situation qui aurait pu tourner au vinaigre, filmographie aléatoire aussi bien en tant que metteur en scène que scénariste (QUATRE GARCONS PLEIN D'AVENIR, LES DENTS DE LA NUIT, VILAINE)  ce film a un scénario qui tient la route ou émotion, action et rire se partage l'affiche comme quoi le cinéma français peu résever quelque surprise.....un PARIS devenue capitale de la pourriture ou la TOUR EFFEIL sert de panneau publicitaire ...on pense beaucoup a RUNNING MAN et a l'ambiance des films de JOHN CARPENTER se qui n'est pas un mince compliment....le casting se compose d'OLA RAPACE géant suédois vu dans SKYFALL en adversaire de JAMES BOND, HELENE FILLIRES et la touche humoristique assuré par MICHA LESCOT dans le role d'un travesti .....dommage que le film n'a donc pas eu un budget plus élévé mais c'est un excellent moment de cinéma avec une excellente B.O

    A NOTER : pour JP BENES l'idée du scénario d'une FRANCE pauvre correspond a la crise sans précédent subit par LA GRECE et L'ESPAGNE.................pour le film OLA RAPACE a pris 15 kg et fut coaché par le champion du monde de JU-JITSU : VINCENT PARISI.....................pour le côté PARIS ville propre JP BENES a tourné a KIEV lors de la révolution de février 2014.

    MA NOTE : 7/10

    ARES

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire