• LE NETTOYEUR (destry) réalisé par GEORGE MARSHALL

    avec : AUDIE MURPHY, MARI BLANCHARD, LYLE BETTGER, THOMAS MITCHELL, LORI NELSON, EDGAR BUCHANAN,                                                                                                                                  WALLACE FORD

                                                                                  scénario : EDMUND NORTH et D.D BEAUCHAMP

                                                                                                 D'après le roman de MAX BRAND

                                                                      musique : HENRI MANCINI, FRANK SKINNER, HERMAN STEIN

                                                                                                                          USA 1954

    l'histoire : Une petite ville frontière de l'Ouest américain est sous la coupe de Phil Decker et de sa bande. À la suite de la mort du shérif, Decker nomme à ce poste l'ivrogne du village, Sellers. Ce dernier fait appel alors au fils de son vieil ami, Tom Destry. Quand ce dernier arrive, il n'a pas du tout la figure de l'emploi…

    LE NETTOYEUR

    une présentation qui enchante phil decker

    LE NETTOYEUR

    destry use enfin de ses colts !!!

    LE NETTOYEUR

    affiche américaine

    LE NETTOYEUR

    photo de promotion entre AUDIE MURPHY et LORI NELSON

    LE NETTOYEUR

    destry ne rigole plus, l'heure est a l'action

    LE NETTOYEUR

    hé oui MARI BLANCHARD doit apprendre sa chorégraphie

    LE NETTOYEUR

    brandy complice de phil decker (LYLE BETTGER)

    LE NETTOYEUR

    rags le sherif (THOMAS MITCHELL) a pris comme associé destry

    LE NETTOYEUR

    brandy (MARI BLANCHARD) essaye tant bien que mal d'aider destry

    LE NETTOYEUR

    photo du tournage avec AUDIE MURPHY et MARI BLANCHARD

    LE NETTOYEUR

    martha (LORI NELSON) et destry (AUDIE MURPHY) le couple parfait 

    LE NETTOYEUR

    MA CRITIQUE : le réalisateur GEORGE MARSHALL fait en 1954 le remake de son propre film, FEMME OU DEMON de 1939 ou sévissait JAMES STEWART, 15 ans plus tard donc AUDIE MURPHY l'un des soldats les plus décorés de la seconde guerre mondiale et gendre idéal, prend le role titre et on peu apprécier son jeu nonchalant ou malgré sa petite taille c'est avec psychologie et intelligence qu'il va faire le grand ménage dans la petite ville (d'ou le titre français) impeccable dans ce film il est entouré de LYLE BETTGER (NEVADA SMITH) le méchant de service ses partenaires féminines sont MARI BLANCHARD (LE GRAND McLINTOK) et LORI NELSON (LES AFFAMEURS).........couleurs superbe même si l'essentiel du film ce passe dans le cabaret, les scènes chantées sont très pétulantes, manque un belle partition musicale pour rendre le film un peu moins inaperçu.....une bonne série B a voir ou revoir !!!

    MA NOTE : 7/10

    LE NETTOYEUR

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • PREMIER CONTACT (arrival) réalisé par DENIS VILLENEUVE

                                        avec : AMY ADAMS, JEREMY RENNER, FOREST WHITAKER, MICHAEL STUHLBARG, TZI MA

                                                                                                      scénario : ERIC HEISSERER

                                                                            D'après le livre "L'HISTOIRE DE TA VIE" de TED CHIANG

                                                                                               musique : JOHAN JOHANNSSON

                                      récompenses : 29 prix (pour le moment) dont celui du film de l'année aux AFI AWARDS en 2017

                                                                                                                          USA 2016

    l'histoire : Lorsque de mystérieux vaisseaux venus du fond de l’espace surgissent un peu partout sur Terre, une équipe d’experts est rassemblée sous la direction de la linguiste Louise Banks afin de tenter de comprendre leurs intentions. 

    Face à l’énigme que constituent leur présence et leurs messages mystérieux, les réactions dans le monde sont extrêmes et l’humanité se retrouve bientôt au bord d’une guerre absolue. Louise Banks et son équipe n’ont que très peu de temps pour trouver des réponses. Pour les obtenir, la jeune femme va prendre un risque qui pourrait non seulement lui coûter la vie, mais détruire le genre humain…

    PREMIER CONTACT

    un vaisseau basique mais qui fourmille de trouvaille

    PREMIER CONTACT

    des aliens d'aspect mystérieux 

    PREMIER CONTACT

    physicien théoricien, ian donnelly (JEREMY RENNER) aux côtés de louise banks 

    PREMIER CONTACT

    "premier contact" 

    PREMIER CONTACT

    louise banks commence a comprendre ce langage alien

    PREMIER CONTACT

    beau visuel d'un vaisseau qui en compte douze a travers le monde

    PREMIER CONTACT

    au risque d'une contamination, le Dr louise banks (AMY ADAMS) va rentrer en contact avec les extra-terrestres

    PREMIER CONTACT

    le colonel weber (FOREST WHITAKER) veut trouver une solution des plus rapides

    PREMIER CONTACT

    MA CRITIQUE : DENIS VILLENEUVE va devenir sans aucun doute le réalisateur que tout le monde voudra s'octroyer, dans la ligné de ses dernières oeuvres (PRISONERS, ENNEMY, SICARIO) c'est sur le même tempo que son premier film de science-fiction se construit ARRIVAL possède un scénario fantastique tout en étant basique a la fois car l'arrivé d'extra-terrestres sur terre n'est pas nouveau et son traitement non plus, mais ici le ton est sérieux de vraisemblance, il est vrai que l'aspect octopus des créatures rebute un peu on airait aimer un visuel humanoide mais bon ....la photographie et la réalisation que l'on ne peu séparer sont excellente, le casting comprend l'admirable AMY ADAMS extraordinaire de justesse émouvante, et conquerante mais son partenaire masculin JEREMY RENNER est vite mis aux oubliettes......le côté négatif du film intervient dans son déroulement assez lent avec des explications chuchoté a dose homéopathique, la musique reste une enigme par certains passage (le futur de louise banks) colle parfaitement aux scènes mais d'autres passages sont inappropriés.....pour ceux qui sont adepte des films comme 2001 ODYSSEE DE L'ESPACE courez-voir le film, les autres fanas d'action et d'effets visuels explosifs passez votre chemin !!!!

    A NOTER : le réalisateur D.VILLENEUVE et le scénariste ERCI HEISSERER ont créé un langage pleinement fonctionnel qui comprennait plus d'un centaine de logos dont soixante onze présentés dans le film...................la langue extra-terrestre circulaire a l'encre a été créée par MARTINE BERTRAND de MONTREAL..................le premier titre du film fut STORY OF YOUR LIFE....................une fois terminé ARRIVAL, le réalisateur a commencé la suite de BLADE RUNNER, BLADE RUNNER 2049 avec RYAN GOSLING (aie !!!) mais HARRISON FORD reprend son role....................tournage entierrement au CANADA.

    MA NOTE : 9/10

    PREMIER CONTACT

    petit making of !!

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • NATTY GANN (the journey of natty gann) réalisé par JEREMY KAGAN

    avec : MEDERITH SALENGER, JOHN CUSACK, RAY WISE, LAINIE KAZAN, SCATMAN CROTHERS, VERNA BLOOM, BARRY                                                                                                                                  MILLER

                                                                                                  scénario : JEANNE ROSENBERG

                                                                                                       musique : JAMES HORNER

                          récompenses : meilleure jeune actrice pour MEDERITH SALENGER au YOUNG ARTIST AWARDS en 1986

                                                                                                                      USA 1985

    l'histoire : Chicago, dans les années 30, en pleine crise économique. Sol Gann, un chômeur mêlé de trop près aux milieux syndicaux pour garder espoir de trouver un travail sur place, vit seul avec sa fille, Natty. Il finit par accepter un travail de bûcheron près de Seattle, à l'autre bout du pays. Natty est confiée à une voisine, Connie, dont elle ne tarde pas à rejeter la tutelle. Elle s'enfuit et décide de retrouver son père. La voilà embarquée dans un train à destination de l'Ouest, en compagnie d'un passager clandestin, Harry, dont elle gagne vite la sympathie...

    NATTY GANN

    harry vagabonde de ville en ville 

    NATTY GANN

    la liberté !!!!!!!!

    NATTY GANN

    un père très attaché a sa fille 

    NATTY GANN

    plus qu'une amitié entre natty et harry (JOHN CUSACK)

    NATTY GANN

    natty et son préciaux compagnon le loup (JED)

    NATTY GANN

    sol gann (RAY WISE) un père qui n'a d'autres choix que d'abandonner sa fille pour assurer un travail

    NATTY GANN

    cadeau du loup pour natty gann (MEDERITH SALENGER) morte de faim

    NATTY GANN

    MA CRITIQUE : THE JOURNEY OF NATTY GANN est sans doute le DISNEY surprise de l'année 1986, un simple synopsis ou une jeune fille part a la recherche de son père et ceux dans l'amérique des années 30 en pleine crise......si l'histoire est bien basique son interprète principal MEDERITH SALENGER incarne merveilleusement l'héroine malgré elle, accompagné tout d'abord d'un loup puis d'un petit amoureux le tout jeune JOHN CUSACK, pas d'émotions dégoulinantes comme souvent dans ce genre de production mais un sentiments de fraicheur et surtout un attachement sans faille a la jeune natty....quelques séquences joliments mises en scènes comme celle du train ou le père de natty assis au sommet de l'arbre gigantesque qu'il coupe........un très joli film famillial et divertissant !!!

    A NOTER : dernier film de SCATMAN CROTHERS mort un an après .................. JED le chien-loup compagnon de natty est aussi apparu dans THE THING (1982) et CROC-BLANC (1991).....................le compositeur JAMES HORNER a remplcé ELMER BERNSTEIN ..................première apparition de l'actrice MEDERITH SALENGER..................le film précise qu'aucun animal ne furent blessé et certaines séquences furent simulées.......................PAUL SYLBERT créateur de décor a fait une rue complète de CHICAGO  d'époque comprenant 60 baraques et un camp de bucherons..................l'acteur RAY WISE qui est le père de natty a du apprende a manier la hache.

    MA NOTE : 8,5/10 

    NATTY GANN

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • PASSENGERS réalisé par MORTEN TYLDUM

                          avec : CHRIS PRATT, JENNIFER LAWRENCE, MICHAEL SHEEN, LAURENCE FISHBURNE, ANDY GARCIA

                                                                                                         scénario : JON SPAIHTS

                                                                                                    musique : THOMAS NEWMAN

                                                                                                                         USA 2016

    l'histoire : Le Starship Avalon est un vaisseau spatial faisant route vers une lointaine planète colonisée. À son bord, plus de 5 000 passagers sont en sommeil dans des capsules d'hibernation, pour ce voyage d'une durée de 120 ans. L'un des tubes connait un problème et réveille son occupant, Jim Preston, 90 ans trop tôt. Il découvre qu'il est le seul passager éveillé. Poussé par l'ennui et la solitude, il va se prendre d'affection pour une femme encore endormie, Aurora Lane. Il va aussi découvrir que le vaisseau court un grave danger et que la vie des milliers de passagers est entre ses mains…

    PASSENGERS

    aurora (JENNIFER LAWRENCE) se sent trahie par jim

    PASSENGERS

    jim sous les yeux d'aurora va tenter une sortie dans l'espace

    PASSENGERS

    jim dans la gigantesque pièce qui sert de cantine

    PASSENGERS

    le sympathique arthur(MICHAEL SHEEN) robot de son état, seule présence pour jim et aurora

    PASSENGERS

    jim essai tant bien que mal le moyen de se "rendormir"

    PASSENGERS

    jim preston (CHRIS PRATT) cache un révélation qui pourrait lui être fatale

    PASSENGERS

    MA CRITIQUE :  au vue de sa fiche technique, je savais ou je mettais les pieds, donc sur de mon coup je visionne PASSENGERS sans trop d'espoir , pourtant 20 premières minutes étonnantes ou on entre de plein pied dans la science-fiction pure, SEUL SUR MARS n'est pas loin, mais ce grand dadais de CHRIS PRATT eu la mauvaive idée de réveiller JENNIFER LAWRENCE (la trilogie HUNGER GAMES !!!) et la tout s'écroule pour laisser apparaitre une nouvelle histoire d'amour cette fois-çi pas dans un monde post-apocalyptique mais non la petite jennifer aime les love-story hasardeuses c'est dans l'espace intersidéral que la romance a lieu...alors ? qui seront les spectateurs content ou déçu ceux qui sont venus pour la science-fiction ou alors les fans des amourettes a deux balles car même si le couple tient la route aucune émotion , ni souffrance, ni soucis pour les deux personnages qui déambulent tout les deux anonymement dans un vaisseaux spatial gigantesque, le personnage le plus sympathique étant pour moi le cyborg joué par MICHAEL SHEEN et ce n'est pas les scènes d'actions (ridicules) du dernier tiers qui vont bonifier le film on a vu cela ailleurs et en beaucoup mieux (INTERSTELLAR ou GRAVITY) ......a l'inverse de son héroine je préfère me rendormir en attendant un film de SF digne de ce nom !!!

    A NOTER : ANDY GARCIA apparait moins d'une minute sans avoir le moindre texte a dire.................vous l'aurez compris les scènes du bar avec le robot sont inspirées du SHINING de STANLEY KUBRICK...................le personnage de J.LAWRENCE est nommé aurora en référence a LA BELLE AU BOIS DORMANT de DISNEY..................KEANU REEVES et RACHEL McADAMS étaient le couple prévue pour le film et BRIAN KIRK (GAMES OF THRONES) son réalisateur....................REESE WITHERSPOON et EMILY BLUNT furent considérées...................le tournage eu lieu dans l'état de GEORGIE.

    MA NOTE : 5/10

    PASSENGERS

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • L'HOMME DE L'ARIZONA (the tall t) réalisé par BUDD BOETTICHER

      avec : RANDOLPH SCOTT, MAUREEN O'SULLIVAN, RICHARD BOONE, ARTHUR HUNNICUTT, SKIP HOMOLER, HENRY SILVA

                                                                                                  scénario : BURT KENNEDY

                                                                                                 musique : HEINZ ROEMHELD

                                                                                                                       USA 1957

    l'histoire : Trois desperados ont tué le propriétaire d'un relais de diligence et son jeune fils. Dans la foulée, ils attaquent un convoi où ont pris place un couple en voyage de noces et Pat Brennan, un rancher solitaire. Apprenant que la jeune épouse est la fille d'une fortune de la région, les hors-la-loi envoient son mari réclamer, sous bonne escorte, une rançon au père. Pat Brennan et la femme restent seuls avec deux des bandits...

    L'HOMME DE L'ARIZONA

    willard mills (JOHN HUBBARD) un amriage interressé avec doretta

    L'HOMME DE L'ARIZONA

    affiche italienne !!

    L'HOMME DE L'ARIZONA

    l'homme de l'arizona arrive !!!!!

    L'HOMME DE L'ARIZONA

    avec un titre bien different 

    L'HOMME DE L'ARIZONA

    chink (HENRY SILVA) cruel homme de main d'usher

    L'HOMME DE L'ARIZONA

    doretta (MAUREEN O'SULLIVAN) peu de nouveau respirer

    L'HOMME DE L'ARIZONA

    brennan prend le dessus !!!

    L'HOMME DE L'ARIZONA

    la dilligence est attaqué !!!!!

    L'HOMME DE L'ARIZONA

    franck usher (RICHARD BOONE) sous le charme ambigu de pat brennan (RANDOLPH SCOTT)

    L'HOMME DE L'ARIZONA

    photo de promotion avec MAUREEN O'SULLIVAN et RANDOLPH SCOTT

    L'HOMME DE L'ARIZONA

    MA CRITIQUE : avec JOHN FORD, BUDD BOETTICHER symbolise le western US mais de série B tourné pour une poignée de dollards et dans un temps assez court, THE TALL T est un excellent film ou la tension et le suspens sont palpables avec pour vedette une fois de plus RANDOLPH SCOTT vieillissant et encore peu expressif, a ses côtés la "jane" des TARZAN avec JOHNNY WEISMULLER, MAUREEN O'SULLIVAN au regard toujours limpide mais au jeu assez restreint, les méchants de services, RICHARD BOONE au faciès reconnaissable et vue dans de nombreux western (DIX HOMMES A ABATTRE, L'HOMME QUI N'A PAS D'ETOILE) incarne un chef de la bande de crapule haut en couleur et enigmatique, HENRY SILVA qui le seconde est énorme dès son deuxième film, il composera le même role de bad guy sadique souvent ............un film de bonne facture qui prouve qu'avec peu de moyen on savait faire du cinéma !!!

    A NOTER : a 45 ans MAUREEN O'SULLIVAN fut considérée trop agé pour son role....................en cours de tournage le filmeu deux titres THE CAPTIVES et THE TALL RIDER...................le film fut entièremment tourné a ALABAMA HILLS en CALIFORNIE.

    MA NOTE : 6,5/10

    L'HOMME DE L'ARIZONA

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire