• MESSE NOIRE (evilspeak)

                                                                                                       réalisé par ERIC WESTON

                                                                                 scénario : JOSEPH GAROFALO, ERIC WESTON

                                                                                                    musique : ROGER KELLAWAY

                                                                                                                           USA 1981

    l'histoire : coopersmith est un jeune cadet de l'armée, souffre-douleur de ses supérieurs et des autres cadets de l'école. mais tout va changer lorsqu'il va trouver le moyen d'invoquer les démons a partir de son ordinateur..........................

    MESSE NOIRE

    MESSE NOIRE

    esteban prend peu a peu l'esprit de stanley

    MESSE NOIRE

    l'apocalypse est proche

    MESSE NOIRE

    autre titre pour la sortie en VHS

    MESSE NOIRE

    une découverte qui va changer le cours de l'histoire pour stanley

    MESSE NOIRE

    stanley a son paroxysme !!

    MESSE NOIRE

    c'est l'heure pour esteban de se réveiller 

    MESSE NOIRE

    une des affiches américaine qui met en parallèle EVILSPEAK avec L'EXORCISTE

    MESSE NOIRE

    raillé par ses supérieurs, le colonel kincaid (CHARLES TYNER), stanley (CLINT HOWARD) est une véritable tête de turc

    MA CRITIQUE : deux frères, deux destins différent , RON HOWARD ritchie le gringalet  de la série HAPPY DAYS mais réalisateur d'APOLLO 13, UN HOMME D'EXCEPTION ou DE L'OMBRE A LA LUMIERE des films qui ont beaucoup rapportés au box office...son frère cadet CLINT HOWARD lui sort de la série animalière MON AMI BEN puis s'enlise dans de sous produits , souvents des films d'horreurs a petits budgets (DOUCE NUIT SANGLANTE NUIT 5, TICKS, CARNAUSOR) mais certains de ses films demeure intéressant comme ce EVILSPEAK qui se situe (toute proportion gardé) entre CARRIE et L'EXORCISTE.....a l'époque tout ce qui pouvait se produire au moyen d'un ordinateur été plutot vendeur, un scénario assez prenant et CLINT HOWARD incarne a merveille cet adolescent malmené qui se pourvoira avec le démon pour assouvir sa vengeance ..........un film a découvrir ...un petit bijou !!!

    A NOTER : le film fut interdit au ROYAUME-UNI......................selon C.HOWARD et le réalisateur ERIC WESTON , la version intégrale incluant tout les effets gores est perdue..........................le film a gagné plus de 400 000$ lors de la première semaine ce qui constitue une somme importante pour l'époque..........................la marque de l'ordinateur utilisé par stanley était un APPLE 2 très populaire a l'époque.

    MA NOTE : 7,5/10

    MESSE NOIRE

    making of !!!!

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • ÉPOUVANTE SUR NEW YORK (Q : THE WINDGET SERPENT)

                                                                                                       réalisé par LARRY COHEN

                     avec : DAVID CARRADINE, RICHARD ROUNDTREE, MICHAEL MORIARTY, CANDY CLARK, JOHN CAPODICE

                                                                                                     scénario : LARRY COHEN

                                                                                               musique : ROBERT RAGLAND

                                                                                                effets spéciaux : DAVE ALLEN

                                                                                                                        USA 1982

    l'histoire : a MANHATTAN, plusieurs crimes atroces sont commis tandis qu'un énorme monstre volant reptilien est aperçu au-dessus de NEW YORK , il ressemble a QUETZALCOATI un gigantesque serpent ailé......................

    EPOUVANTE SUR NEW YORK

    EPOUVANTE SUR NEW YORK

    l'inspecteur shepard (DAVID CARRADINE) tente d'élucider les nombreux crimes

    EPOUVANTE SUR NEW YORK

    jimmy quinn dans l'antre du serpent ailées 

    EPOUVANTE SUR NEW YORK

    jimmy quinn (MICHAEL MORIARTY) interrogé vigoureusement par le sergent powell (RICHARD ROUNDTREE)

    EPOUVANTE SUR NEW YORK

    un monstre a NEW YORK

    EPOUVANTE SUR NEW YORK

    tel KING KONG , le serpent ailés est mitraillé par la police 

    EPOUVANTE SUR NEW YORK

    le lieutenant murray (JAMES DICKSON) découvre un homme écorché vif 

    MA CRITIQUE : "plus terrifiant que KING KONG " nous dit l'affiche ...Q : THE WINGED SERPENT a ici toute son inspiration car le scénario est bien troublant et encore plus loufoque que les aventures du géant primate de skull island.....réalisé sans grand moyen par l'intéressant LARRY COHEN (LE MONSTRE EST VIVANT et scénariste sur LES ENVAHISSEURS), il fut viré d'un film a gros budget a l'époque (J'AURAI TA PEAU) et se rattrape sur ce film fait a la va vite, c'est avec nostalgie et surtout en compagnie des effets visuels de DAVE ALLEN que l'on se délecte de ce petit bijou kitsch ....au casting un duo bien bisseux DAVID CARRADINE et RICHARD ROUNDTREE et un MICHAEL MORIATY complètement déjanté ......avec un budget plus conséquent le film aurait mérité plus qu'une classification Z mais le constat est la , un film réservé pour les fan assidu du réalisateur et de film bien Z !!!

    A NOTER : le titre Q est une abréviation de QUETZLCOATL...........................BRUCE WILLIS voulait prendre le rôle de DABID CARRADINE mais il n'était pas trop connu a l'époque .......................au début du film un nettoyeur de vitre perd sa tête mangé par le monstre, il s'appelle WILLIAM PILCH il était le nettoyeur de vitres de L'EMPIRE STATES BIULDING .............................l'affiche du film en france montre un monstre couvert de plumes ce qu'il n'est pas et l'affiche fut imprimée avant que le film soit importé en FRANCE.............................c'est le premier film de JOHN CAPODICE (WALL STREET, SPEED)..........................dernier long de l'acteur TONY PAGE (LE PRINCE DE NEW YORK, REBEL).

    MA NOTE : 5/10

    EPOUVANTE SUR NEW YORK

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •                                                                     PIRANHA 2 LES TUEURS VOLANTS (piranha 2 the swapning)

                                                                                                   réalisé par JAMES CAMERON

    avec : LANCE HENRIKSEN, TRICIA O'NEIL, STEVE MARACHUK, RICKY PAULL GOLDIN, LESLIE GRAVES, TED RICHERT

                                                          scénario : OVIDIO G.ASSANOTIS, JAMES CAMERON, CHARLES EGLEE

                                                                                                      musique : STELVIO CAPRIANI

                                                                                                   effets spéciaux : GINO DE ROSSI

                                                                                                       USA/PAYS BAS/ ITALIE 1981

    l'histoire : des piranhas volants s'attaquent a leur proie qui ne sont autres que des humains........................

    PIRANHA 2 : LES TUEURS VOLANTS

    PIRANHA 2 : LES TUEURS VOLANTS

    la plage lieu de carnage

    PIRANHA 2 : LES TUEURS VOLANTS

    un hommage évident a ALIEN

    PIRANHA 2 : LES TUEURS VOLANTS

    l'une des affiches américaines

    PIRANHA 2 : LES TUEURS VOLANTS

    steve kimbrough (LANCE HENRIKSEN) pour enrayer le carnage

    PIRANHA 2 : LES TUEURS VOLANTS

    désapointé, anne regarde les morts qui s'accumulent 

    PIRANHA 2 : LES TUEURS VOLANTS

    attention cette fois-ci ils volent !!!

    PIRANHA 2 : LES TUEURS VOLANTS

    un DVD qui fait toute sa publicité sur le seul nom de JAMES CAMERON

    PIRANHA 2 : LES TUEURS VOLANTS

    tyler sherman (STEVE MARACHUK) en pleine drague avec anne kimbrough (TRICIA O'NEIL)

    MA CRITIQUE : la question presque essentielle qui a vraîment réalisé la film : est-ce JAMES CAMERON qui en est crédité, la scène hommage  a ALIEN ou le piranha sort de la cage thoracique d'une des victimes peu être mise sur le compte de CAMERON mais les filles bien dénudées et la scène de baise sous-marine sent le rital façon OVIDIO G. ASSONITIS.....dans tout les cas tout le monde se défait de la paternité de PIRANHA 2 THE SPAWNING......assez mal fichu après l'avoir revu hier soir je pense que l'on a ici un film limite nanar , il faut attendre longtemps avant de voir une attaque de piranha volant digne de ce nom, le seul interet du film sera l'attaque finale sur la plage ou un petit "carnage" nous est servi mais cela sera tout.....le casting assez pauvre mais l'on retrouve LANCE HENRIKSEN qui retrouvera CAMERON dans TERMINATOR et ALIENS le reste des interprètes est sans interet .....quelques idées, le reste est pompé sans vergogne sur d'autres grands succès ....désolant !! 

    A NOTER : lors de la sortie du film a ROME, JAMES CAMERON est tombé malade , pendant la fièvre il a révait d'un torse métallique au milieu d'une explosion tenant des couteaux en métal..TERMINATOR était née !!!..................................le concept de piranha volant était l'idée d'un dirigeant de WARNER BROS..........................aussi connu sous le titre de PIRANHA 2 : FLYING KILLERS..................................le tournage s'est déroulé en JAMAIQUE.

    MA NOTE : 3,5/10

    PIRANHA 2 : LES TUEURS VOLANTS

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • LE CROCODILE DE LA MORT (eaten alive)

                                                                                                       réalisé par TOBE HOOPER

    avec : NEVILLE BRAND, MEL FERRER, CAROLYN JONES, MARILYN BURNS, WILLIAM FINLEY, STUART WHITMAN,                                                                                                                         ROBERT ENGLUND

                                                                               scénario : ALVIN FAST, KIM HENKEL, MARDI RUSTAM

                                                                                       musique : WAYNE BELL et TOBE HOOPER

                                                                                              effets spéciaux : ROBERT MATTEY

                                                                                                                            USA 1977

    l'histoire : au coeur de la LOUISIANE, une jeune prostituée cherche un endroit pour la nuit , échoue a l'hôtel starlight, le gérant du motel est un maniaque qui dans ses accès de folie , offre ses clients aux redoutables machoires de son crocodile.................

    LE CROCODILE DE LA MORT

    LE CROCODILE DE LA MORT

    judd (NEVILLE BRAND) gérant de l'hotel et véritable maniaque 

    LE CROCODILE DE LA MORT

    le fameux crocodile !!!!!

    LE CROCODILE DE LA MORT

    une manière peu scrupuleuse de se débarrassé des clients !!!

    LE CROCODILE DE LA MORT

    le shérif martin (STUART WHITMAN) aura du boulot dans sa petite bourgade 

    LE CROCODILE DE LA MORT

    superbe affiche vintage

    LE CROCODILE DE LA MORT

    buck (ROBERT ENGLUND) n'a que le sexe en tête

    LE CROCODILE DE LA MORT

    clara (ROBERTA COLLINS) une prostituée venue trouver refuge a l'hotel starlight sera la première des victimes

    LE CROCODILE DE LA MORT

    une des nombreuses affiches du film

    MA CRITIQUE : trois ans après son mémorable MASSACRE A LA TRONÇONNEUSE , TOBE HOOPER réalise un autre film d'horreur qui n'est pas sans rappeler (a quelques nuances près) son premier succès, ici ce n'est pas une famille de dégénéré mais tout simplement un tenancier d'hotel qui envoi tous ses clients en pature a son crocodile géant !!!.......un film qui est en dessous des qualités de TEXAS CHAINSAW MASSACRE mais le climat reste bien malsain et ceci grace a une bonne interprétation de NEVILLE BRAND complètement fou dans son rôle, HOOPER se paye aussi le luxe de deux stars sur la fin de carrière, MEL FERRER (LE MONDE LA CHAIR LE DIABLE, LE JOUR LE PLUS LONG) et STUART WITHMAN (BRIGADOON, LES COMANCHEROS) mais il reprend aussi son égérie MARILYN BURNS maltraité par LEATHERFACE dans le précédent film et un petit nouveau qui allait devenir une des grande figure du slasher : ROBERT ENGLUND......mis en scène de manière identique a TEXAS CHAINSAW, le crocodile lui a l'air bien rigide mais l'ambiance est assuré ......méconnu du grand public, une oeuvre a redécouvrir !!

    A NOTER : le film s'inspire de l'histoire de JOE BALL surnommé, alligator man, il possédé un bar peu après la fin de la prohibition avec une fosse d'alligator servant d'attraction, plusieurs meurtres de femmes furent commis , mais il n'a jamais été prouvé que la chair retrouvé dans la fosse été humaine............................selon GRAIG REARDON spécialistes d' effets spéciaux , le directeur de la photographie, ROBERT CARAMICO a réalisé plusieurs scènes en raison de differences créatives entre TOBE HOOPER et les producteurs.

    MA NOTE : 6/10

    LE CROCODILE DE LA MORT

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • VALERIAN ET LA CITE DES MILLE PLANETE

                                                                                                          réalisé par LUC BESSON

    avec : DAN DEHAAN, CARA DELEVINGNE, CLIVE OWEN, RIHANNA, ETHAN HAWKE, HERBIE HANCOCK, RUTGER                                                                                            HAUER, ALAIN CHABAT, JOHN GOODMANN

                                                                                                            scénario : LUC BESSON

                                                    D'après la bande dessinée de PIERRE CHRISTIN et JEAN-CLAUDE MEZIERES

                                                                                               musique : ALEXANDRE DESPLAT

                                                                                                                        FRANCE 2017

    l'histoire : au 28 ème siècle valerian et laureline forment une équipe d'agent spatiaux temporels chargés de maintenir l'ordre dans les territoires humains, mandaté par la ministre de la défense , le duo part en mission sur l'extraordinaire cité intergalactique alpha mais un mystère demeure au sein de cette cité ou une force obscure menace la paix, valerian et laureline font une course contre la montre pour identifier la terrible menace..........................

    VALERIAN ET LA CITE DES MILLE PLANETES

    VALERIAN ET LA CITE DES MILLE PLANETES

    le monde merveilleux de MUL

    VALERIAN ET LA CITE DES MILLE PLANETES

    une des 200 espèces qui vont habiter la station orbitale alpha 

    VALERIAN ET LA CITE DES MILLE PLANETES

    les apparences sont parfois trompeuses , le monstre bubble (RIHANNA)

    VALERIAN ET LA CITE DES MILLE PLANETES

    valerian veut a tout prix épouser laureline 

    VALERIAN ET LA CITE DES MILLE PLANETES

    les rares rescapés de la planète MUL

    VALERIAN ET LA CITE DES MILLE PLANETES

    la station du commendeur flint (CLIVE OWEN) est menacé par une zone radioctive

    VALERIAN ET LA CITE DES MILLE PLANETES

    valerian (DANE DEHAAN) et laureline (CARA DELEVINGNE) doivent retrouver le réplicateur

    VALERIAN ET LA CITE DES MILLE PLANETES

    les habitants de la planète MUL voient leur monde se faire détruire 

    MA CRITIQUE : le visuel du film est tout simplement exceptionnel et il faut remonter a GRAVITY ou la trilogie du SEIGNEUR DES ANNEAUX pour voir pareille merveille...mais le contenu est vide ce qui annihile la première bonne impression, un scénario légèrement calqué sur le AVATAR de JAMES CAMERON et LUC BESSON avec ses 200 millions d'euros de budget s'en donne a coeur joie vers une orgie d'effets visuels mais le gros problème reste l'intérêt minime de cette histoire interdite au plus de douze ans car jamais intéressante pour le monde des adulte habitué a de l'action pure ...le casting est homogène, le rôle titre va a l'atypique DANE DEHAAN qui fut excellent dans A CURE FOR LIFE mais un peu moins ici, son complice féminin, CARA DELE VINGNE a un gros handicap de retard c'est son doublage français complètement exécrable , plus savoureux seront les apparitions plus ou moins courtes d'acteurs qui ont évolués dans de grands films.......plus chiadé que LE CINQUIEME ELEMENT dans sa garniture visuelle mais moins d'humour et l'action est au rabais.... donc ! choisissez votre camp !!

    A NOTER : il y a 200 espèces différentes dans le film, LUC BESSON lui a écrit un livre de 600 pages ou il détaille chaque espèces ...........................les deux premières bande annonce la chanson BECAUSE des BEATLES est utilisée c'est la première fois qu'un réalisateur obtient les droits d'une chanson des BEATLES et PAUL McCARTNEY a donne son accord.................................avec plus de 197 millions d'euros c'est le film le plus cher dans l'histoire du cinéma français........................il y a 2734 images d'effets visuels dans le film, le CINQUIEME ELEMENT en avait 188.................................LUC BESSON a renoncé a son salaire pour faire le film..............................le tournage  a débuté a LA CITE DU CINEMA a SAINT DENIS pour finir en NOUVELLE-ZELANDE......................c'est l'un des rares films ou ERCI SERRA n'écrit pas la musique.

    MA NOTE : 6,5/10

    VALERIAN ET LA CITE DES MILLE PLANETES

    behind the scènes !!!

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire