• LE CERCLE : RINGS (rings)

                                                                                                                réalisé par JAVIER GUTTIEREZ

    avec : MATHILDA LUTZ, ALEX ROE, JOHNNY GALECKI, VINCENT D'ONOFRIO, AIMEE TEEGARDEN, BONNIE MORGAN

                       scénario : DAVID LOUCKA, JACOB AARON ESTRES, AKIVA GOLDSMAN d'après l'oeuvre de KOJI SUZUKI

                                                                                                           musique : MATTHEW MARGESON

                                                                                          effets spéciaux : JED DORNOFF, BART MIXON

                                                                                                                                             USA 2017

    l'histoire : une jeune femme s'inquiète pour son petit ami lorsqu'il commence a s'interresser aux mystères entourant une vidéo censée tuer celui qui la regarde 7 jours après l'avoir visionnée.elle se sacrifie pour son petit ami et fait alors une découverte terrifiante : il y a un film dans le film que personne n'avait vu ...........

    LE CERCLE : RINGS

    LE CERCLE : RINGS

    les premiers effets commencent a se faire sentir !!!

    LE CERCLE : RINGS

    holt (ALEX ROE) doit prévenir julia (MATHILDA LUTZ) de ne pas regarder la cassette vhs

    LE CERCLE : RINGS

    samara est de retour !!!!!!

    LE CERCLE : RINGS

    même séquence, même film interdit

    LE CERCLE : RINGS

                  pour sky (AIMEE TEEGARDEN) il est temps d'acheter un vieux magnetoscope pour visionner la vidéo interdite

    MA CRITIQUE : remake du film de 2000 LE CERCLE avec NAOMI WATTS lui-même remake de THE RING film japonais ....hé ben !!!ce nouveau film donc qui ne casse pas trois pattes a un canard, hormis une belle séquence aérienne vite expédié en début de film, tout est raté de l'interprétation jusqu'au situations grotesque par moment , rien a sauver même pas les jumpscares qui fourmillent dans les autres opus, un film fait pour rien, une grosse déception donc un vulgaire film pour ados turbulents mais surtout une sensation de s'être fait avoir .......bidon !!!

    A NOTER : il a fallu environ 6 heures et demi de maquillages pour le personnage de samara.................tourné a ATLANTA.

                                                                                                                                          MA NOTE : 3/10

    LE CERCLE : RINGS

    making of !!!

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • VERTICAL LIMIT

                                                                                                                 réalisé par MARTIN CAMPBELL

    avec : CHRIS O'DONNELL, ROBIN TUNNEY, STUART WILSON, TEMUERA RORRISON, NICHOLAS LEA, SCOTT GLENN, BILL                                                                                                                                         PAXTON

                                                  scénario : ROBERT KING et TERRY HAYES d'après une histoire de ROBERT KING

                                                                                                       musique : JAMES NEWTON HOWARD

                                                                                                               effets spéciaux : KENT HOUSTON

             récompenses : meilleurs effets spéciaux pour KENT HOUSTON au PHOENIX FILMS CRITICS SOCIETY en 2001

                                                                                                                                               USA 2000

    l'histoire : lorsque la cordée a dévissée, peter garrett, un jeune alpiniste a coupé la corde qui le retenait a son père royce au-dessus du vide pour sauver la vie de sa soeur annie et la sienne , depuis annie et lui ne se voyent plus.....trois ans plus tard le hasard les réunis au pied du K2 ou le richissime elliot vaughn organise une expédition.........

    VERTICAL LIMIT

    VERTICAL LIMIT

    monique aubertine (IZABELLA SCORUPCO)

    VERTICAL LIMIT

    le visage de la vengeance

    VERTICAL LIMIT

    elliot vaughn (BILL PAXTON) le salaud de l'équipe va penser a sa propre vie

    VERTICAL LIMIT

    peter et montgomery wick (SCOTT GLENN) font équipe mais pas pour les mêmes raisons

    VERTICAL LIMIT

    peter garrett (CHRIS O'DONNELL) va tout faire pour oublier le passé

    VERTICAL LIMIT

    peter remonte doucement sa soeur annie en piteuse état

    VERTICAL LIMIT

    peu réussiront a survivre

    VERTICAL LIMIT

    le jour ou tout bascula pour annie (ROBIN TUNNEY)

    VERTICAL LIMIT

    une limite ....verticale !!!

    MA CRITIQUE : VERTICAL LIMIT aurait pu être un film référence dans le thriller de montagne mais CLIFFHANGER de RENNY HARLIN a pris les devants, il n'y a qu'a voir les premières scènes pour s'apercevoir que le réalisateur MARTIN CAMPBELL (LE MASQUE DE ZORRO, CASINO ROYALE) a pompé sans vergogne le film du réalisateur finlandais ainsi que le découpage d'un scénario segmanté comme CLIFFHANGER (même si l'histoire est complètement differente) a l'arrivée donc peu de surprise, la réalisation est assez satisfaisante avec de bonnes scènes d'alpinismes, pour l'interprétation nous retiendrons SCOTT GLENN (APOCALYPSE NOW) remarquable ainsi que la jeune ROBIN TUNNEY (LA FIN DES TEMPS)....la photographie est belle et JAMES NEWTON HOWARD signe un bon score.....pas déplaisant au contraire mais une impression de deja vu !!!!

    A NOTER : le célèbre grimpeur ED VIESTURS joue dans le film et encadre les acteurs........................le pied amputé de ses doigts vu en début de film appartient réellement a MARK VEHTU qui a perdu ses orteils en 1994 pour l'EVEREST........................le script était destiné a être la suite de CLIFFHANGER (tiens donc !!!).....................le film fut tourné en NOUVELLE-ZELANDE, au PAKISTAN et aux USA......................succes commercial le film a rapporté plus de 215 millions de $ pour un budget de 75 millions de $.

    MA NOTE : 7/10

    VERTICAL LIMIT

    making of !!!

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • RESIDENT EVIL : CHAPITRE FINAL

                                                                                                             réalisé par : PAUL W.S.ANDERSON

    avec : MILLA JOVOVICH, ALI LARTER, SHAWN ROBERTS, RUBY ROSE, EOIN MACKEN, WILLIAM LEVY, LIAN GLEN

                                                                                                                scénario : PAUL W.S.ANDERSON

                                                                                                                     musique : PAUL HASLINGER

                                                                                                          effets spéciaux : CORDELL McQUEEN

                                                                             ALLEMAGNE/AUSTRALIE/CANADA/USA/FRANCE 2016

    l'histoire : alice seule survivante de la bataille de washington contre les zombies, doit retourner a l'endroit ou le cuachemar a débuté : le hive a rancoon city, c'est la qu'umbrella corporation a regroupé ses forces pour un assaut final contre les survivants de l'apocalypse..............

    RESIDENT EVIL : THE FINAL CHAPTER

    RESIDENT EVIL : THE FINAL CHAPTER

    une équipe au top réunis dont claire redfield (ALI LARTER) qui rejoint alice

    RESIDENT EVIL : THE FINAL CHAPTER

    telle une guerrière, alice a la poursuite d'UMBRELLA et de l'antidote !!

    RESIDENT EVIL : THE FINAL CHAPTER

    un nouveau monde post-apocalyptique décrit

    RESIDENT EVIL : THE FINAL CHAPTER

    un monde envahi de monstres incroyables

    RESIDENT EVIL : THE FINAL CHAPTER

    les zombies aux basques d'alice 

    RESIDENT EVIL : THE FINAL CHAPTER

    alice (MILLA JOVOVICH)  parvient a se défaire de toutes les situations

    RESIDENT EVIL : THE FINAL CHAPTER

                                                                    est-ce un clone ou le véritable Dr alexander isaacs (LAIN GLEN) ?

    MA CRITIQUE : une saga venue d'un jeu vidéo mais aussi mis en scène principalement par PAUL W.S.ANDERSON, pour ce dernier volet comme l'indique son titre c'est dans un déluge d'action que nous voyons pour la dernière fois, alice incarné par l'excellent MILLA  JOVOVICH en résumé les fans le de la saga vont enfin apprendre un peu plus sur les origines de cette grande contamination qui va mené a l'apocalypse........techniquement ce dernier film se rapproche des autres au point d'avoir l'impréssion de déja vu , même situation, idem pour les combats et mêmes....zombies inexpressifs............la film qui s'annonce pour être le dernier laisse toutefois une fin ouverte mais on espère tous que c'est vraiment le bouquet final !!!!

    A NOTER : pendant le tournages, le cascadeur OLIVIA JACKSON s'est gravement blessée au bras et a du être amputée...................le film voit le retour de claire disparue depuis RESIDENT EVIL : AFTERLIFE en 2010......................95 % du film a été tourné caméra en main par PAUL W.S. ANDERSON lui-même.......................avec 106 minutes c'est le film le plus long de la série............................le film fut tourné au CAP en AFRIQUE DU SUD.

                                                                                                                                     MA NOTE : 7/10

    RESIDENT EVIL : THE FINAL CHAPTER

    making of !!!

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • LA MALEDICTION DU PHARAON (manhattan baby)

                                                                                                                     réalisé par : LUCIO FULCI

          avec : CHRISTOPHER CONNELLY, LAURA LENZI, GIOVANNI FREZZA, BRIGITTA BOCCOLI, CINZIA DE PONTI

                                                                                                           scénario : DARDANO SACCHETTI

                                                                                                                        musique : FABIO FRIZZI

                                                                                                                                      ITALIE 1982

    l'histoire : george hacker archéologue américain découvre une tombe ancestrale lors des fouilles en egypte , l'exploration sera catastrophique puisque le guide qui l'accompagne sera tué par un piège tandis que lui-même sera reçoit une dose de rayon bleu qui le rende alors aveugle........................

    LA MALEDICTION DU PHARAON

    LA MALEDICTION DU PHARAON

    le médaillon fil conducteur du film

    LA MALEDICTION DU PHARAON

    une des affiches US 

    LA MALEDICTION DU PHARAON

    la seule scène sanglante, celle de l'attaque des oiseaux empaillés !!!!

    LA MALEDICTION DU PHARAON

    superbe affiche 

    LA MALEDICTION DU PHARAON

    susie (BRIGITTA BOCCOLI) ....possédée !!!!

    LA MALEDICTION DU PHARAON

    le regard du mal !!!

    LA MALEDICTION DU PHARAON

    george hacker victime d'un phénomène paranormal

    LA MALEDICTION DU PHARAON

    souvenir d'egypte pour le jeune tommy (GIOVANNI FREZZA)

    LA MALEDICTION DU PHARAON

    george hacker (CHRISTOPHER CONNELLY) après une intrusion dans la pyramide perd  pour quelques temps la vue

    MA CRITIQUE : une fois n'est pas coutume, LUCIO FULCI met de côté le gore et l'horreur putride pour faire un pur film fantastique....le résultat s'avère catastrophique , le scénario qui avec de grands moyens aura pu donner un superbe spectacle , mais le constat est la FULCI trop ambitieux s'est planté copieusement......la réalisation n'est pas dégueu même si elle est typiquement italienne et l'interprétation ou seul surnage CHRISTOPHER CONNELLY les autres acteurs sont vites irritables de par leurs jeux médiocres.....FULCI voulant sdans doute faire son ROSEMARY'BABY ou L'EXORCISTE a vu son scénario remanier a mainte reprise et ce contente donc de ce long métrage qui s'avère lassant au bout de 10 minutes , FULCI dira d'ailleurs qu'il considère son film comme "son" fiasco.......nous lui donnons raisons !!!

    A NOTER : le nom du personnage adrian marcato fut emprunté au film ROSEMARY'S BABY (1968)....................aux USA et ROYAUME-UNI le film se titra THE POSSESSED AND EYES OF EVIL DEAD.

    MA NOTE : 3/10

    LA MALEDICTION DU PHARAON

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •                                                                                    GUARDIANS (zaschitniki)

                                                                                                             réalisé par : SARIK ANDREASYAN

             avec : SEBASTIEN SISAK, ANTON PAMPOUCHNY, ALINA LANINA, SANZHAR MADIEV, VALERIA SHKIRANDO

                                                                                                                 scénario : ANDREI GABRILOV

                                                                                                             musique : GEORGIY ZHERYAKOV

                                                                                                                                       RUSSIE 2017

    l'histoire : pendant la guerre froide une organisation secrète nommée "patriot" a réunis un groupe de super-héros russe en vue de défendre la patrie contre les menaces surnaturelles !!

    GUARDIANS

    GUARDIANS

                                                                                                                                   la machine infernale

    GUARDIANS

                                                                                                                                          ça va chier !!!!

    GUARDIANS

                                                                                                        les quatres .....presque fantastiques !!!!

    GUARDIANS

                            l'organisation secrète patriot a crée une équipe de super-heros en modifiant l'A.D.N de nombreux individus

    GUARDIANS

    khan (SANZHAR MADIYEV) venu du KAZAKHSTAN a la possibilité de combiner arts-martiaux et jeux de lames

    GUARDIANS

    homme sauvage de SIBERIE, ursus (ANTON PAMPUSHNYY) a la capacité de se transformer en un grand ours d'une puissance phénoménale

    GUARDIANS

    l'homme-ours demeure impitoyable

    MA CRITIQUE : censé être le gros blockbuster russe, GUARDIANS après un départ fulgurant d'est totalement ramassé dans son propre pays, plusieurs réponses a cela, un scénario minimaliste, des situations et des personnages trop proches des super-heros a l'américaine (X-MEN  ou LES 4 FANTASTIQUES) et des effets visuels parfois convenable mais aussi ratés comme ceux de l'homme -ours, manque aussi a cet oeuvre une dose d'humour mais on peu tout de même apprécier quelques combats bien menés......réalisé par SARIK ANDREASYAN qui a mis en scène une seule production internationale le film d'action AMERICAN HEIST .......pour GUARDIANS on sent un potentiel qui ne peu que grandir car le film possède des qualités.......a voir par curiosité .

    A NOTER : le film reçut un budget de 330 millions de roubles l'équivalent de 5 millions de $

    MA NOTE : 6/10

    GUARDIANS

    making of !!!

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire