• THE POSSESSION OF MICHAEL KING

    THE POSSESSION OF MICHAEL KING réalisé par DAVID JUNG

                                     avec : SHANE JOHNSON, ELLA ANDERSON, CARA PIFKO, KRYSTAL ALVAREZ, TOBIAS JELINEK 

                                                                                                   scénario : DAVID JUNG

                                                                                  D'après une histoire de TEDI SERAFIAN

                                                                                      effets spéciaux : ALAN ROBERTS

                                                                                                           USA 2014 

    l'histoire : Après la mort soudaine de sa femme, Michael décide de consacrer son prochain film à la recherche de l'existence du surnaturel, se faisant le centre de l'expérience, se livrant aux mains des démonologues, nécromanciens, et autres praticiens de l'occulte d'essayer dans l'espoir de prouver une fois pour toute, quand ils auront échoué, que la religion, la spiritualité, et le paranormal ne sont que des mythes. Mais quelque chose se produit. Une force maléfique et terrifiante a pris possession de Michael King. Et elle n'est pas prête à le libérer...

    THE POSSESSION OF MICHAEL KING

    michael demande l'aide d'un entrepreneur de pompes funebres (CULLEN DOUGLAS) 

    THE POSSESSION OF MICHAEL KING

    michael a réveillé un démon, il doit etre exorcisé  

    THE POSSESSION OF MICHAEL KING

    les séances de scarifications commence 

    THE POSSESSION OF MICHAEL KING

    DAVID JUNG le réalisateur avec SHANE JOHSON et KRYSTAL ALVAREZ

    THE POSSESSION OF MICHAEL KING

    le père gibbons (TOBIAS JELINEK) met en garde michael contre les séances d'appel au démon 

    THE POSSESSION OF MICHAEL KING

    l'état de michael king (SHANE JOHNSON) se dégrade au point qu'il ne ressent plus la douleur

    THE POSSESSION OF MICHAEL KING

    MA CRITIQUE : dans le bestiaire des possédés, MICHAEL KING fait pale figure, autant dire tout de suite que le film est mauvais, pire encore il prete plus a rire que de frissons censer fournir, aucune scène choc, quelques automutilations et des rares moments de sursaut compensé par la bande son, c'est tout, THE POSSESSION OF MICHAEL KING rentre dans la catégorie des films found footage un peu comme THE BABY, mais le film de DAVID JUNG est completement raté, la seule bonne chose a retenir est le twist final mais c'est bien peu !!!

    MA NOTE : 2/10    

    THE POSSESSION OF MICHAEL KING

    « KINGDOM COMEHORNS »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :